NOUVELLES
17/07/2015 06:16 EDT | Actualisé 17/07/2016 01:12 EDT

Grèce : le gouvernement bulgare se rallie au programme d'aide

Le gouvernement bulgare est disposé à soutenir le programme européen d'aide à la Grèce après avoir obtenu la "garantie" de Bruxelles que cela ne coûterait rien au budget national, a annoncé vendredi le Premier ministre Boïko Borissov.

"La Commission européenne (...) nous a donné la garantie absolue qu'en participant à ce plan, la Bulgarie n'aurait en aucun cas à perdre ou à payer de l'argent, ni à en prélever sur son budget, pour sauver la Grèce", a déclaré le dirigeant de centre-droit devant le Parlement.

Plusieurs analystes tablaient sur un refus de la Bulgarie de valider un recours au Mécanisme européen de stabilité financière dans le cadre du plan d'aide à la Grèce.

Mais M. Borissov a souligné devant le Parlement qu'une telle opposition aurait marginalisé la Bulgarie au sein de l'UE et compliqué son voisinage avec la Grèce. "Une Grèce instable à nos portes serait quelque chose de monstrueux", a-t-il estimé, ajoutant ne pas vouloir être le "fossoyeur" du pays.

"Nous participerons juste à un mécanisme", a-t-il déclaré aux députés, assurant qu'"aucun lev bulgare ne sera dépensé pour les Grecs".

Pays le plus pauvre de l'Union européenne, la Bulgarie est soumise depuis 1997 à un plan d'austérité drastique et affiche un taux d'endettement public parmi les plus faibles de l'UE, au prix d'importants sacrifices pour sa population. A ce titre, elle s'est régulièrement montrée hostile à une politique accommodante envers Athènes.

ds/phs/ia