NOUVELLES
17/07/2015 11:02 EDT | Actualisé 17/07/2016 01:12 EDT

Déversement en Alberta : une « rupture visible » sur un pipeline neuf

L'entreprise Nexen se dit « très préoccupée » et « sincèrement désolée » après un important déversement de produits pétroliers  survenu mercredi dans le nord de l'Alberta.

Cinq millions de litres d'un mélange de bitume, de sable et d'eaux usées se sont déversés près de Fort McMurray, sans pour autant mettre en danger le public ou la vie sauvage. La fuite, décelée mercredi après-midi au site de Long Lake, à environ 36 km au sud-est de la capitale des sables bitumineux, a été colmatée.

Le pipeline ayant fui avait été mis en place l'an dernier, a indiqué Ron Bailey, vice-président pour les opérations canadiennes à Nexen. Il s'agit d'une conduite à haute pression et à double cloison, reliant un puits d'exploitation à une usine de traitement.

Le vice-président a décrit une « rupture visible » de quelques centimètres dans le pipeline.

La fuite a été aperçue mercredi après-midi par un contractuel marchant le long de la structure. Le flux du pipeline a été interrompu tout de suite après cette découverte.

Défaillance du système de détection

Le système de détection de fuite n'a pas été déclenché, dont impossible de savoir depuis combien de temps le pipeline coulait, a avoué  Ron Bailey.

Aucun incident n'avait été associé à ce pipeline auparavant. Le Régulateur de l'énergie de l'Alberta et Nexen enquêtent sur les causes et la date exacte du déversement.

Ron Bailey a refusé de dévoiler le nom de ceux ayant bâti et installé le pipeline.

La zone touchée par le déversement se limite aux environs du pipeline sur une surface d'environ 16 000 mètres carrés, selon Nexen