NOUVELLES
17/07/2015 00:50 EDT | Actualisé 16/07/2016 01:12 EDT

Chine: un guérisseur dompteur de serpents arrêté pour meurtre

Un "maître spirituel" chinois, censé jouir de pouvoirs paranormaux et consulté par des milliardaires et des vedettes de cinéma, a été arrêté par la police qui l'accuse d'enlèvement et d'homicide, a rapporté la presse vendredi.

Wang Lin, guérisseur auto-proclamé et maître de qigong --une forme de gymnastique traditionnelle-- a été interpellé jeudi, soupçonné du meurtre de Zou Yong, un homme d'affaires qui faisait partie de ses disciples.

Ce n'est pas la première fois que le sexagénaire fait les gros titres des journaux, ses pseudo-dons surnaturels ayant déjà été remis en cause.

Il y a deux ans, Wang avait ainsi déclenché une controverse en menaçant de mort un journaliste qui doutait de ses "pouvoirs".

Selon ses dires, le maître de qigong peut faire apparaître des serpents dans une bassine vide, guérir les maladies, transformer des pattes de crabes en boîte de conserve ou encore récupérer au coeur d'une orange un billet de banque préalablement incinéré.

Zou, un entrepreneur et politicien local de la province du Jiangxi, aurait offert à Wang pas moins de 5 millions de yuans (739.000 euros), plusieurs voitures de sport et 20 kilos d'or, le tout afin de bénéficier de son enseignement, selon le quotidien Global Times.

Mais les relations entre les deux hommes ont viré à l'aigre en 2012, quand Zou s'est irrité des demandes répétées d'argent de son "maître".

L'homme d'affaires a finalement été enlevé et tué la semaine dernière, son corps démembré et jeté dans un lac, selon les Nouvelles de Pékin.

L'affaire faisait grand bruit en Chine vendredi, en raison de la renommée de Wang Lin, dopée par les visites de personnalités qu'il a reçues avant sa déchéance, notamment celle du milliardaire Jack Ma --fondateur du géant chinois du commerce en ligne Alibaba-- ou celle de la star du kung-fu Jet Li.

Wang Lin s'était aussi affiché en compagnie du sulfureux ministre des Chemins de fer Liu Zhijun, condamné en juillet 2013 à la peine de mort avec sursis pour corruption, et avec autres cadres de haut niveau.

Dans sa ville natale du Jiangxi, il possède une luxueuse villa de quatre étages, une Rolls-Royce et trois imposants 4x4 Hummer. Mais depuis quelques années il s'était établi à Hong Kong.

Malgré son impressionnant développement de ces 35 dernières années et son Parti-Etat réprimant de nombreuses croyances spirituelles, la Chine compte toujours des régions, notamment rurales, ou survivent des traditions teintées de superstitions et où les habitants croient aux pouvoirs magiques.

nc/seb/ple/plh