NOUVELLES
17/07/2015 10:16 EDT | Actualisé 17/07/2016 01:12 EDT

Attaque contre des militaires au Tennessee: un suspect apparemment sans histoire

CHATTANOOGA, Tenn. — L'homme que les autorités désignent comme le responsable des attaques de jeudi contre deux installations militaires du Tennessee, qui ont tué quatre Marines, était un ingénieur de 24 ans originaire du Koweït qui n'avait pas attiré l'attention des autorités jusqu'à maintenant.

Les autorités en savent encore peu sur Muhammad Youssef Abdulazeez, qui était domicilié à Hixson, au Tennessee. Les raisons qui auraient pu motiver les attaques ne sont pas connues.

Les autorités fédérales tentent de déterminer s'il pourrait s'agir d'un acte terroriste, mais affirment qu'aucun indice ne laisse croire pour l'instant que d'autres personnes pourraient être impliquées ou que le public pourrait être en danger.

Un responsable fédéral a déclaré vendredi que les enquêteurs continuaient d'inspecter son ordinateur, mais qu'ils n'avaient rien trouvé pour l'instant laissant croire qu'il aurait été inspiré par le groupe armé État islamique. L'homme n'était pas particulièrement actif sur internet, a ajouté le responsable, qui a réclamé l'anonymat parce qu'il n'était pas autorisé à discuter publiquement de l'enquête en cours.

Les enquêteurs ne savent pas pourquoi le tireur a visé un centre de recrutement militaire et une autre installation de l'armée à Chattanooga. Ils n'ont pas dit non plus quel type d'arme avait été utilisé.

Même l'orthographe de son prénom reste imprécise: les autorités fédérales et les différents registres gouvernementaux indiquent quatre façons différentes de l'écrire.

L'homme aurait été arrêté en avril pour conduite en état d'ébriété. Un rapport d'arrestation comprenant une photo montre un certain Mohammad Youssduf Adulazeer accusé de conduite avec les facultés affaiblies le 20 avril à Chattanooga. L'âge et l'adresse indiqués sur le document concordent avec ceux du suspect, bien que son nom soit orthographié différemment.

Hussnain Javid, un étudiant de 21 ans à l'Université du Tennessee à Chattanooga, a déclaré que Muhammad Youssef Abdulazeez étudiait le génie électrique dans cet établissement. Ils ont tous deux fréquenté la même école secondaire à Chattanooga. 

Selon M. Javid, le suspect de la tuerie faisait partie de l'équipe de lutte de l'école secondaire et il était très populaire auprès des autres élèves. «Il était plein d'entrain», se souvient-il. «Tout le monde le connaissait.»

Les fusillades se sont produites à quelques minutes d'intervalle. À bord d'une voiture, l'homme aurait d'abord ouvert le feu contre un centre de recrutement pour toutes les branches de l'armée, avant de se rendre à un centre d'entraînement des Marines à quelques kilomètres de là, selon les autorités et des témoins. Les attaques ont duré moins de 30 minutes au total.

En plus des quatre Marines tués, trois autres personnes ont été blessées, dont une grièvement.

Les autorités n'ont pas voulu dire publiquement comment le tireur a été abattu, mais les enquêteurs pensent qu'il a été atteint par un tir de la police de Chattanooga.

Un agent de la police fédérale (FBI), Ed Reinhold, a déclaré que Muhammad Youssef Abdulazeez avait «plusieurs armes» en sa possession, mais n'a pas voulu donner de détails.

Selon le Centre national de lutte contre le terrorisme, rien n'indique jusqu'à maintenant que le suspect était lié à une organisation terroriste, mais l'enquête se poursuit.

À Washington, le président Barack Obama a promis une enquête rapide et exhaustive. Il a précisé que la Maison-Blanche était en contact avec le Pentagone pour s'assurer que le personnel des installations militaires reste vigilant.

Lucas L. Johnson et Kathleen Foody, The Associated Press