Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Huit soldats ukrainiens tués dans les violences dans l'est du pays

Ukrainian Government forces patrol the area at Bobovysche village near Mukacheve, Ukraine, Monday, July 13, 2015, after two people were killed Saturday in a Right Sector gun-and-grenade attack on police in a western Ukrainian city.  Police surrounded gunmen on Saturday in a wooded area of Mukacheve and have been trying to negotiate their surrender since then. (AP Photo/Petro Zadorozhnyy)
Ukrainian Government forces patrol the area at Bobovysche village near Mukacheve, Ukraine, Monday, July 13, 2015, after two people were killed Saturday in a Right Sector gun-and-grenade attack on police in a western Ukrainian city. Police surrounded gunmen on Saturday in a wooded area of Mukacheve and have been trying to negotiate their surrender since then. (AP Photo/Petro Zadorozhnyy)

DONETSK, Ukraine — Huit soldats ukrainiens ont été tués et 16 autres blessés dans l'est du pays sur une période de 24 heures, ont annoncé les autorités à Kiev.

Le bilan annoncé mercredi par le Conseil de défense et de sécurité nationale est le plus lourd depuis plusieurs semaines, soulignant l'intensification des violences dans la région. Parmi les victimes figurent cinq soldats ukrainiens tués par une mine terrestre dans la région de Louhansk et deux autres ayant succombé à un tir de mortier dans la même région.

À Donetsk, l'agence de presse des rebelles séparatistes a rapporté que deux combattants rebelles et un civil avaient été tués mardi.

L'armistice signé à Minsk en février exigeait que les deux partis retirent leurs armes lourdes de la ligne de front, mais les observateurs internationaux qui surveillent le processus relèvent de fréquentes violations.

Le Conseil de défense et de sécurité nationale a déclaré que les rebelles avaient recours à des armes de lourd calibre, qui devraient pourtant avoir été retirées en vertu de l'accord de Minsk.

La guerre entre les séparatistes prorusses et les troupes gouvernementales ukrainiennes a fait plus de 6400 morts et quelque 1,5 million de déplacés depuis avril 2014.

INOLTRE SU HUFFPOST

Brendan Hoffman via Getty Images
Brendan Hoffman via Getty Images
ASSOCIATED PRESS
ASSOCIATED PRESS
ASSOCIATED PRESS
ASSOCIATED PRESS
ASSOCIATED PRESS
ASSOCIATED PRESS
ASSOCIATED PRESS
ASSOCIATED PRESS
ASSOCIATED PRESS
ASSOCIATED PRESS
ASSOCIATED PRESS
ASSOCIATED PRESS
Pierre Crom via Getty Images
Brendan Hoffman via Getty Images
Brendan Hoffman via Getty Images
Pierre Crom via Getty Images
Pierre Crom via Getty Images
OLEKSANDR RATUSHNIAK via Getty Images
ANDREY BORODULIN via Getty Images
PETRO ZADOROZHNYY via Getty Images
Pierre Crom via Getty Images
Pierre Crom via Getty Images
Pierre Crom via Getty Images
Brendan Hoffman via Getty Images
Brendan Hoffman via Getty Images
Pierre Crom via Getty Images
Pierre Crom via Getty Images

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.