Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Une clôture anti-migrants est en construction en Hongrie, à la frontière serbe

BUDAPEST, Hongrie — La Hongrie a commencé à construire une clôture le long de sa frontière avec la Serbie, pour contrer l'influx sans précédent de migrants, a indiqué lundi le gouvernement.

Du personnel militaire a commencé à bâtir une «section d'échantillon» de 150 mètres lundi matin, en périphérie de la ville de Morahalom, où un bouteur et d'autres machinerie lourde se préparaient à entreprendre les travaux.

D'après le gouvernement, environ 1000 personnes en moyenne entrent illégalement en Hongrie quotidiennement. L'immigration illégale est devenue «un grave problème».

Le porte-parole du gouvernement Zoltan Kovacs a affirmé que la clôture était une mesure temporaire.

Auparavant, le ministre des Affaires étrangère, Peter Szijjarto, avait expliqué que la clôture, d'une hauteur de quatre mètres, serait d'abord érigée dans les huit à dix régions «les plus exposées à la pression de l'immigration», le long de la frontière de 175 kilomètres avec la Serbie, au sud de la Hongrie.

Environ 80 000 migrants et réfugiés sont entrés en Hongrie cette année. Environ 80 pour cent d'entre eux arrivent de pays en guerre comme la Syrie, l'Irak et l'Afghanistan.

La plupart font la demande pour obtenir le statut de réfugié, mais se déplacent ensuite rapidement vers des pays européens plus riches, comme l'Allemagne ou la Suède, avant même leur demande traitée. Plusieurs pays d'Europe font face à l'arrivée constante de migrants fuyant les conflits.

Pablo Gorondi, The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.