Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Tour de France - Quintana pense qu'il peut rattraper Froome

Le Colombien Nairo Quintana, qui pointe à 1 minute et 59 secondes du leader du Tour, le Britannique Chris Froome, à la veille de la première étape de montagne, a assuré lundi à Pau "être en mesure de refaire ce retard".

"Je redoutais la première semaine, les pavés et le vent et j'aurais signé des deux mains pour ne pas perdre trop de temps. C'est OK", a expliqué le coureur de la formation Movistar.

"Bien sûr, avoir perdu près de deux minutes, c'est embêtant. Mais je suis heureux que le retard ne soit pas plus conséquent", a-t-il dit, se réjouissant "de ne pas être tombé et de ne pas avoir connu de gros pépins".

Si le grimpeur, âgé de 25 ans, concède "manquer de références" concernant l'état de forme de ses adversaires, il estime néanmoins se sentir capable de rivaliser avec tous.

"Froome est bien physiquement. Mais moi aussi", a-t-il insisté en assurant qu'il mettra tout en oeuvre "pour refaire rapidement son retard".

Le Colombien a aussi estimé que Froome étant en tête du général, "il n'allait peut-être pas se montrer aussi offensif que d'habitude". Ajoutant: "Mais avec un coureur comme Froome, on ne sait jamais".

Quintana n'a pas exclu des alliances avec les autres rivaux du Britannique, estimant toutefois "que chacun fait sa course".

"Mais si nous pouvons profiter des efforts des autres, nous le ferons", a-t-il déclaré.

Comme Froome, Quintana estime que le première étape de montagne mardi, avec l'ascension du col du Soudet, "peut déjà être une étape clé du Tour".

"Cette ascension est régulière, très dure, il y fait souvent très chaud", a prévenu celui qui ambitionne de devenir le premier Colombien vainqueur de la Grande Boucle.

bnl/pyv

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.