NOUVELLES
13/07/2015 10:58 EDT | Actualisé 13/07/2015 11:00 EDT

Une tique propage la maladie de Lyme au Québec

Transmise par la piqûre d'une tique infectée, la maladie de Lyme est en constante progression au Québec depuis quatre ans. Le traitement est assez simple à l'aide d'antibiotiques courants, indique le médecin-conseil à l'Institut national de la santé publique du Québec, François Milord, en entrevue à ICI RDI.

Bien connue dans le nord des États-Unis, la tique qui propage la maladie de Lyme migre vers le nord depuis maintenant 10 ans. L'insecte s'est installé dans le sud de la Belle Province au cours des années 2005-2010, mais ce n'est que plus récemment que des personnes ont rapporté avoir été infectées.

M. Milord estime que la progression naturelle de la tique est aggravée par les changements climatiques. Les tiques mourraient dans un hiver aussi rigoureux que celui du Nord québécois, ajoute M. Milord.

La tique peut passer inaperçue puisqu'elle est de petite taille - quelques millimètres - et qu'elle se loge dans des endroits difficiles d'accès du corps humain (derrière le genou, dans le bas du dos ou sous l'aisselle). Les gens aux prises avec une tique remarquent généralement un nouveau point noir sur leur peau ou l'apparition d'une petite bosse.

Le médecin recommande de retirer la tique le plus rapidement possible à l'aide d'une pince. M. Milord souligne qu'il n'est pas nécessaire, à ce moment, de consulter un médecin. Il recommande toutefois de surveiller l'apparition de symptômes d'infection.

« Les premiers symptômes vont survenir souvent une semaine après [la piqûre]. Ça peut aller jusqu'à un mois. »

François Milord, médecin

Les symptômes sont des symptômes généraux d'infection comme :

la fièvre;

la douleur musculaire;

la fatigue;

les rougeurs à l'endroit de la piqûre.

M. Milord souligne que la maladie de Lyme est assez facile à diagnostiquer dans sa phase aiguë. « En phase plus avancée, plusieurs mois après la piqûre, le diagnostic est plus difficile parce que les symptômes sont plus vagues ou peuvent être reliés à plusieurs maladies, explique M. Milord. Les analyses de laboratoires vont aider [dans ces circonstances]. »

Le médecin-conseil souligne que l'infection est rare lorsque la tique est retirée le même jour où elle a élu domicile sur son hôte. « La transmission est un processus très lent, précise-t-il. La transmission se fait dans la deuxième, troisième ou quatrième journée après la piqûre. »

Afin d'éviter l'infection, M. Milord recommande d'éviter de marche dans la végétation dans des endroits réputés infestés. « Les tiques ne se trouvent pas dans les sentiers », précise-t-il.

Un pantalon long et des manches longues aident aussi à prévenir les piqûres tout comme le chasse-moustique qui s'avère efficace pour éloigner les tiques.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 7 phobies que vous avez sûrement Voyez les images