Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

«Le Premier»: un important projet résidentiel et commercial suscite des questions à Laval

Deux tours de haute dimension, qui abriteront commerces et condos, pourraient avoir pignon sur rue à proximité de l’hôtel de ville de Laval. Le promoteur IBR Group veut ériger son projet Le Premier du côté nord-ouest de l’intersection des boulevards Chomedey et du Souvenir.

Sur son site Internet, l’entreprise parle d’un «bâtiment de 285 000 pieds carrés à usage résidentiel et commercial».

Les Résidences pieds à l’eau inc., filiale d'IBR Group, instigateur du projet et propriétaire du terrain, demeure vague sur ses intentions. L’entreprise qui avait obtenu le feu vert des autorités municipales à l’étape du Plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) a, depuis, décidé de modifier son projet.

C’est sur ce site, situé à l’angle des boulevards Chomedey et du Souvenir, que le promoteur IBR Group songe à établir son projet commercial et résidentiel.

Le comité exécutif de la Ville de Laval avait approuvé son PIIA le 20 août 2014. Celui-ci faisait état «d’un bâtiment d’usage mixte résidentiel-commercial de trente (30) étages comprenant des commerces au rez-de-chaussée et une habitation pour personnes âgées de trois cent vingt (320) logements».

Or, alors que le promoteur se trouvait à l’étape des autorisations de construction, il a retiré son projet, pour une raison inconnue. Une version modifiée pourrait être présentée ultérieurement. Cependant, cette dernière devrait à nouveau passer par l’étape du PIIA avant de faire l’objet d’une demande de permis.

La société IBR Group, qui possède des bureaux à Westmount ainsi qu’à Dubaï aux Émirats Arabes Unis, n’a pas voulu répondre à nos questions malgré nos tentatives répétées autant par courriel que par téléphone.

Des réserves

L’établissement d’un immeuble de cette taille à cet endroit suscite, chez certains, des questions. Du côté du regroupement Pas de tours dans ma cour, un groupe d’opposants aux projets de tours à condos aux abords de la rivière des Prairies dans Pont-Viau, on considère qu’un édifice de 30 étages dans ce secteur de Chomedey comme «exagéré».

«Je regarde l’édifice de CIMA + qui a six étages, le CLSC qui en a autant, l’hôtel de ville, en face, qui n’est pas très élevé. Ce genre de projet (30 étages) c’est trop haut, c’est carrément disproportionné par rapport au quartier. Les citoyens vont se plaindre, je ne peux pas croire. Il faut harmoniser avec l’environnement urbain, ce qui n’est pas le cas ici», exprime, Ronald Martineau, l’un des porte-parole du mouvement.

Un résident voisin du site, qui désire conserver l’anonymat, se dit inquiet par les plans du promoteur.

«Un monstre comme ça dans ma cour ça n’a pas d’allure. Je ne vais pas laisser aller les choses sans rien faire. Ce n’est pas d’hier que les spéculations vont bon train quant à l’avenir de ce site.»

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.