Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La police chinoise tue trois "terroristes" dans le nord-est (autorités locales)

La police a tué lundi dans le nord-est de la Chine trois "terroristes du Xinjiang", région majoritairement musulmane de l'ouest, qui avaient attaqué des policiers, ont affirmé les autorités locales.

Un autre assaillant, présenté comme une femme de 28 ans, a été blessé au cours de cet incident qui s'est produit à Shenyang, la capitale de la province de Liaoning, selon un communiqué posté sur le compte du gouvernement provincial, sur le réseau social Sina Weibo.

"Il n'y a pas eu d'autres victimes", ajoute le texte.

Shenyang se trouve² à près de 3.000 km d'Urumqi, la capitale du Xinjiang, théâtre de troubles récurrents.

Aux confins occidentaux de la Chine, le Xinjiang est en proie à une résurgence de violences meurtrières - plus de 200 personnes tuées l'an dernier - liées aux tensions entre Han (l'ethnie majoritaire chinoise) et Ouïghours (musulmans turcophones), au nombre d'une dizaine de millions.

Les autorités centrales qualifient invariablement les militants ouïghours de "terroristes" ou de "séparatistes".

Les incidents en dehors du Xinjiang, mais ayant un lien avec cette région, sont rares.

bdh/jg/cls/bds

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.