Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Grèce: accord de principe conclu avec l'Eurogroupe sur une aide et des réformes

BRUXELLES — Les 19 dirigeants de la zone euro ont conclu lundi une entente de principe avec la Grèce qui devrait éviter à ce pays un effondrement financier et une expulsion de la zone euro.

Une caution monétaire sera ainsi versée à la Grèce en retour d'un engagement d'appliquer d'importantes réformes financières.

Cet accord a été annoncé neuf heures après l'expiration du délai qui avait été fixé par les négociateurs réunis à Bruxelles, en Belgique.

L'accord a été conclu lors de pourparlers réunissant notamment le premier ministre de la Grèce, Alexis Tsipras, la chancelière de l'Allemagne, Angela Merkel, le président de la France, François Hollande et Donald Tusk, de l'Union européenne (UE), qui préside les réunions des dirigeants européens. Aucun détail de l'entente n'a toutefois été dévoilé.

Donald Tusk croit que l'accord permettra à l'économie de la Grèce de retrouver de la vigueur. Pour sa part, François Hollande espère que le Parlement grec adoptera le plan au cours des prochaines heures et qu'il permettra à la Grèce de garder l'euro. Le contraire provera l'Europe d'un membre qui est au coeur de la civilisation, a-t-il ajouté.

La Grèce aspirait d'abord à obtenir un plan financier de 53,5 milliards d'euros, ce qui équivaut à 75,4 milliards $ CAN, mais au fil des discussions de la fin de semaine, ce montant a augmenté lorsque les négociateurs ont constaté les besoins du pays pour maintenir sa solvabilité.

L'euro, la monnaie commune lancée en 1999, compte la Grèce dans ses rangs depuis 2002. Aucun mécanisme n'est en place en cas de renonciation à cette monnaie, ce qui ne s'est jamais produit en 16 ans.

The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.