Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Fondaction devra revoir sa stratégie d'investissement à cause d'Ottawa

MONTRÉAL — Fondaction, le fonds de travailleurs de la CSN, devra revoir ses stratégies d'investissement à la suite de l'élimination progressive du crédit d'impôt accordé par le gouvernement conservateur et sera moins disponible pour les démarrages d'entreprises à risque plus élevé.

En entrevue avec La Presse Canadienne au moment de la publication des résultats de Fondaction, lundi, son président-directeur général Léopold Beaulieu a expliqué que l'élimination du crédit d'impôt se traduit nécessairement par une hausse du coût d'acquisition des actions qui doit être compensée par une augmentation du rendement.

Cette exigence obligera donc l'institution à une plus grande prudence dans les investissements, qui devront être davantage axés sur le développement et la consolidation que sur le démarrage.

M. Beaulieu note que tous les intervenants des milieux politiques, des affaires, du secteur financier et syndical au Québec sont unanimes dans leur appui envers les crédits d'impôt aux fonds de travailleurs, tout comme l'ensemble des partis d'opposition à Ottawa, qui promettent tous de le rétablir. Il espère toujours que les conservateurs finiront par entendre raison sur cette question.

Le Fondaction a dégagé un rendement annuel de 5,5 pour cent pour l'exercice financier 2014-2015 et la valeur de l'action atteint 10,23 $, soit une augmentation de 0,54 $ par rapport à son prix de 9,85 $ en juillet 2014.

Au 31 mai, les investissements dans les PME québécoises s'élevaient à près de 850 millions $ et ont procuré un rendement remarquable de 11,4 pour cent. Quant aux placements sur les marchés financiers, le rendement s'élevait à 5,6 pour cent.

Au terme de l'exercice, Fondaction comptait 128 732 actionnaires et l'actif net s'élevait à 1,4 milliard $, en hausse de 15,4 pour cent par rapport à l'exercice précédent.

Pierre Saint-Arnaud, La Presse Canadienne

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.