Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

FEQ 2015: Soirée rétro avec les Doobie Brothers et Boston

QUÉBEC - Après l'électro et le rap, les plaines d'Abraham ont fait place au bon vieux rock classique lundi soir en accueillant The Doobie Brothers et Boston.

Si leurs noms n'évoquent parfois pas grand-chose pour les plus jeunes, ces deux groupes sont à l'origine d'une multitude de succès passés à l'histoire. Succès qu'ils ont décliné lundi soir au grand plaisir d'une foule nombreuse composée de baby-boomers, bien entendu, mais aussi de fans de tous âges.

Quelques minutes avant de débuter le concert, Tom Johnston, cofondateur des Doobie Brothers, est passé sur scène prendre une photo de la foule en toute simplicité. Sympa.

Les Brothers ont lancé la soirée sur le coup de 19:30 avec Jesus is Alright avant d'enchaîner avec Rockin' Down the Highway.

Malgré les nombreux changements à la formation depuis ses débuts dans les années 1970, la chimie opère entre les sept musiciens (trois guitares et deux drums, pas le temps de niaiser!). Les festivaliers ont aussi eu droit à un impressionnant solo de saxophone de la part de Marc Russo.

Un peu comme avec Journey l'an dernier, les Brothers offrent une performance professionnelle, réglée au quart de tour.

La formation originaire de la Californie a gardé ses meilleurs succès pour la fin, enchaînant Long Train Running, puis, en rappel, China Grove et Road Angel. Au moment de conclure avec Listen to the Music, la foule chantait en choeur.

Boston

Les plaines, déjà bien remplies pour les Doobie Brothers, était à pleine capacité au moment d'accueillir la tête d'affiche: Boston.

Le groupe originaire de la ville du même nom a ouvert son spectacle avec Rock & Roll Band, où Tom Scholz en a profité pour démontrer ses prouesses au clavier.

«Merci Québec d'être venu ce soir. C'est très apprécié», a lancé Tom Scholz en français avant d'entonner le seul nouveau titre de la soirée, Live, Love and Hope.

Tout comme les Doobie avant eux, Boston a livré une performance millimétrée à grands coups de murs de son et de guitares électriques. Ces dernières étaient particulièrement planantes sur Don't Look Back.

Au moment d'entonner la power ballad Amanda, les lumières de cellulaires ont illuminé les plaines à perte de vue. L'image était belle vue du parterre...

Mais encore plus vue de loin...

La bande à Tom Scholz a ensuite enchaîné avec We're Ready, The Launch et la très attendue More Than a Feeling, reprise en choeur par la foule.

Après un Walk On un peu long, Boston a ravi ses fans avec un doublé Foreplay / Longtime.

Le groupe est revenu sur scène sous les applaudissements. «Vous voulez encore de la musique?», a lancé, en français, Gary Phil, avant de finir la soirée avec Don't be Afraid et Party.

INOLTRE SU HUFFPOST

FEQ 2015

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.