Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Complot contre VIA Rail: Raed Jaser était motivé par sa dépendance à la drogue

TORONTO — Le médecin qui a réalisé une évaluation psychiatrique de Raed Jaser, l'un des deux hommes reconnus coupables d'avoir comploté pour faire dérailler un train de passagers de VIA Rail entre New York et Toronto au profit d'un groupe terroriste, a affirmé que celui-ci était motivé par une forte dépendance à la drogue.

Le Dr Jess Ghannam a expliqué au tribunal de Toronto que Raed Jaser, 37 ans, ne présentait pas d'idéologie islamiste cohérente, mais qu'il trompait les gens parce qu'il tentait désespérément de continuer à se droguer.

Il a également fait valoir que Jaser était un bon candidat à la réhabilitation.

Le Dr Ghannam, qui se spécialise dans les cas de terrorisme, a mené des entrevues avec les parents, le frère, la femme et la belle-soeur de l'accusé pour produire son évaluation psychiatrique.

Son témoignage a été entendu au cours de l'audience pour la détermination de la peine de Raed Jaser.

M. Jaser et son coaccusé, Chiheb Esseghaier, ont été reconnus coupables en mars dernier de complot au profit d'un groupe terroriste en vue de commettre un meurtre, un crime dont la peine maximale est la prison à vie.

Ils ont également été reconnus coupables de six autre chefs d'accusations liés au terrorisme.

INOLTRE SU HUFFPOST

Alleged Canadian Terror Plot

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.