NOUVELLES
11/07/2015 09:17 EDT | Actualisé 11/07/2015 09:17 EDT

Le typhon Chan-hom touche terre en Chine: 1 million de résidents évacués

ASSOCIATED PRESS
A Filipino girl tries to keep herself warm as she wades in floodwaters in the coastal village of Malabon, north of Manila, Philippines on Wednesday, July 8, 2015. Typhoon Chan-Hom is passing over the northeastern waters of the Philippines and heading to northern Taiwan, dumping heavy rains over the capital, Manila, and the northern provinces. (AP Photo/Aaron Favila)

Le puissant typhon Chan-hom a touché samedi les côtes orientales de la Chine, entraînant l'évacuation de plus d'un million de personnes et perturbant les infrastructures de transports, tandis que des pluies diluviennes ravageaient les régions littorales.

Ce typhon était attendu comme le plus puissant à frapper la province du Zhejiang, située au sud de Shanghai, depuis 1949, selon le Centre national météorologique chinois (NMC).

La tempête a atteint une île proche de la ville portuaire de Ningbo (six millions d'habitants), et les autorités s'attendaient à la voir longer la côte vers le nord en direction de Shanghai (23 millions d'habitants).

Peu de temps auparavant, le NMC avait précisé que Chan-hom se caractérisait par des vents allant jusqu'à 162 km/h, mais avec une décélération progressive. Les autorités n'en ont pas moins maintenu l'alerte rouge, la plus élevée.

Dans le Zhejiang, environ 1,07 million de personnes au total ont été évacuées, selon des médias d'Etat -- un chiffre qui a gonflé au fil de la journée.

Près de 30 000 bateaux de pêche ont dû rentrer s'abriter au port, alors que des vagues hautes de 10 mètres déferlaient sur le rivage, avait précédemment annoncé le gouvernement provincial.

Dans les régions littorales, de violentes bourrasques ont arraché arbres et panneaux de signalisation, et dans la ville de Cixi, un bâtiment inoccupé s'est affaissé sous la force des vents, rapportait la télévision locale.

Celle-ci a diffusé des images de champs inondés, dans lequels surnageaient melons et légumes, dans le district de Sanmen. "Il se pourrait qu'il n'y ait aucune récolte cette saison", se lamentait un agriculteur.

Certaines localités ont effectivement enregistré des pluies diluviennes, avec des précipitations atteignant plus de 300 mm en vingt-quatre heures, selon des relevés effectués samedi matin. Des glissements de terrain bloquant les routes ont été rapportés.

"Nous avons fermé toutes nos portes et fenêtres et stocké de la nourriture", a déclaré à l'agence Chine nouvelle Liu Yimin, un habitant du village côtier de Huagang.

Plus de 600 vols ont été annulés dans les aéroports de la province.

Shanghai sous la menace

Plus au nord, Shanghai se préparait aussi à la tempête même si, selon la municipalité, Chan-hom devrait seulement frôler la métropole dans la nuit de samedi à dimanche, passant à une centaine de kilomètres au large.

Les autorités locales ont tout de même enjoint la population à rester chez elle et annulé tous les évènements en plein air. L'emblématique Oriental Pearl Tower était fermée aux touristes.

Plus de 400 vols au départ ou à destination des deux aéroports de Shanghai ont été annulés, tout comme 330 trajets de bus de longue distance et nombre de trains.

Le trafic automobile dans Shanghai était très fortement réduit, en contraste avec les engorgements habituels, tandis que le long des rues, le vent arrachait des branches aux arbres.

Plus de 30 000 personnes au Fujian (province au sud du Zhejiang) ont également été évacuées, et plus de 46 000 autres dans la province du Jiangsu, au nord de Shanghai.

Ce typhon est la deuxième tempête à toucher la Chine en deux jours après l'arrivée de la tempête tropicale Linfa sur les côtes de la province de Guangdong (sud).

Chan-hom a fait cinq morts aux Philippines cette semaine et plus de 20 blessés en balayant vendredi l'archipel japonais d'Okinawa. Il a ensuite traversé Taïwan, où quatre personnes ont été blessées par des chutes d'arbres.

Après avoir quitté la Chine, la tempête devrait poursuivre sa course en direction de la péninsule coréenne, prévoit le Centre américain de prévention des typhons.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST