NOUVELLES
10/07/2015 10:20 EDT | Actualisé 10/07/2015 11:24 EDT

Le controversé drapeau confédéré retiré du parlement de Caroline du Sud

ASSOCIATED PRESS
A protester waves a Confederate battle flag in front of the South Carolina statehouse, Thursday, July 9, 2015, in Columbia, S.C. More than 50 years after South Carolina raised a Confederate flag at its Statehouse to protest the civil rights movement, the rebel banner is scheduled to be removed Friday morning during a ceremony. (AP Photo/John Bazemore)

La Caroline du Sud a retiré vendredi de son parlement le controversé drapeau confédéré, emblème des soldats du Sud pendant la guerre de Sécession, et symbole de racisme pour beaucoup d'Américains, une décision provoquée par une tuerie dans une église afro-américaine.

Des centaines de personnes réunies près du parlement local à Columbia, la capitale de cet État du sud-est des États-Unis, ont accompagné la descente du drapeau par des cris de joie et en chantant «USA».

Ce retrait est un «signe de bonne volonté et de cicatrisation (des blessures), ainsi qu'une étape décisive vers un avenir meilleur», a aussitôt tweeté Barack Obama, premier président noir des États-Unis.

La décision de retirer ce drapeau controversé, validée cette semaine par les deux chambres du parlement local, a été prise près de trois semaines après le massacre de neuf Noirs dans une église à Charleston, dont l'auteur avait brandi la bannière et justifié son geste par sa haine des Noirs.

Après le drame, la polémique autour de ce drapeau a enflé aux États-Unis, au point que plusieurs distributeurs américains ont annoncé qu'ils ne vendraient plus de produits marqués de l'emblème.

«Nous honorons la tradition. Nous honorons l'histoire. Nous honorons davantage le patrimoine. (...) Ce drapeau doit aller dans un musée où nous continuerons à nous assurer que les gens puissent l'honorer de manière appropriée», a déclaré avant la cérémonie la gouverneure républicaine de l'État, Nikki Haley.

La dirigeante de Caroline du Sud avait ratifié hier le texte voté au parlement local et demandé le retrait du drapeau en arguant d'un symbole qui «divise».

«Personne ne devrait passer devant le bâtiment du Parlement et ressentir de la peine», a-t-elle ajouté.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les principales émeutes raciales aux Etats-Unis Voyez les images