DIVERTISSEMENT
09/07/2015 11:22 EDT

«Ego Trip», une comédie estivale de plus qui tombe à plat (VIDÉO)

Patrick Huard est la tête d'affiche d'un nouveau film québécois qui prend l'affiche jeudi. Ego Trip est une comédie qui a été tournée au Québec et en Haïti, mais ce film ne passera pas à l'histoire.

Dans Ego Trip, Patrick Huard incarne un animateur télé narcissique. Son ego en prend un coup lorsqu'il constate que sa cote de popularité est en chute libre.

Il n'y a pas que sa notoriété qui est en panne. On comprend rapidement qu'il est exécrable dans toutes les sphères de sa vie.

Malheureusement, ce personnage trop caricatural ne suscite aucun rire.

La présence d'Antoine Bertrand qui, comme dans Starbuck, fait entendre raison au personnage de Patrick Huard, apporte un peu d'espoir au film.

Il interprète son gérant, qui lui propose de redorer son image publique avec un voyage humanitaire en Haïti.

Même une fois à Port-au-Prince, les répliques tombent à plat.

Ego Trip est le premier long métrage de Benoit Pelletier. Le scénario est signé par nul autre que François Avard, un grand nom de l'humour au Québec. Toutefois, dans ce film, on peine à trouver les différents niveaux de lecture de plusieurs clichés.

Le film souffre principalement d'un manque de nuances. Les seuls moments plus convaincants, qui marquent une transformation dans le personnage principal, sont les scènes avec l'acteur haïtien Jacques Bourjolly Jr, alias Kako.

Ego Trip rate une belle occasion de présenter un discours nouveau sur la diversité culturelle. Ce n'est qu'en conclusion et donc trop tard que l'on sent que le film porte un regard tendre sur ce pays.

LIRE AUSSI:

Ego Trip: «Je ne veux pas devenir un has been» - Patrick Huard

Abonnez-vous à notre page sur Facebook HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Ego Trip Voyez les images