NOUVELLES
07/07/2015 10:35 EDT | Actualisé 07/07/2016 01:12 EDT

Washington autorise Carnival à organiser des croisières à Cuba

Le premier opérateur mondial de croisières, l'américain Carnival, a annoncé mardi avoir reçu l'autorisation du gouvernement américain pour organiser des croisières à Cuba, qui pourraient démarrer en mai 2016.

Ces croisières d'une semaine partiront de Miami, en Floride, dans le sud-est des Etats-Unis, mais elles doivent encore recevoir l'aval des autorités cubaines, a précisé Carnival dans un communiqué.

Cette annonce a lieu dans le contexte d'un rapprochement historique entre les Etats-Unis et Cuba, entamé en décembre. Les deux pays ont annoncé mercredi dernier le rétablissement de leurs relations diplomatiques et l'ouverture prochaine d'ambassades, pour la première fois depuis un demi-siècle de tensions héritées de la Guerre froide.

Pour autant des restrictions de voyages d'Américains à Cuba sont maintenues. Seules 12 catégories de voyages sont autorisées (visites de famille, journalistes, activités religieuses, humanitaires, éducation...). Les touristes américains ne peuvent pas se rendre individuellement sur l'île.

Ces croisières, qui seraient les premières organisées entre les deux pays depuis 1961, tiendront compte de ces restrictions.

"Nous sommes heureux d'avoir reçu l'autorisation américaine, première étape vers le transport de voyageurs à Cuba suivant les 12 critères autorisés", a déclaré le PDG du groupe, Arnold Donald, cité dans le communiqué.

Carnival organisera ces voyages sous sa marque Fathom, qui prépare des activités éducatives et culturelles avec les habitants des pays visités et commencera à le faire en avril 2016 avec la République dominicaine.

Quelque 100.000 Américains ont visité Cuba en 2014, un chiffre que La Havane espère augmenter à l'avenir.

Le tourisme à Cuba a généré 2,6 milliards de dollars de revenus en 2014.

du/jb/are/sha