NOUVELLES
07/07/2015 12:25 EDT | Actualisé 07/07/2016 01:12 EDT

Une attaque de Boko Haram fait 25 morts dans le nord du Nigeria

LAGOS, Nigéria — Une explosion a fait au moins 25 morts à Zaria, une ville universitaire du nord du Nigeria.

Un bambin de deux ans se trouve parmi les victimes.

Des témoins blâment une kamikaze et évoquent une quarantaine de morts.

Un reporter de l'Associated Press qui se trouvait à la morgue a constaté que certains corps étaient calcinés au point d'en être impossibles à identifier.

Le gouverneur de l'État de Kaduna, Nasir el-Rufai, a invité les citoyens à éviter les endroits publics bondés, y compris les églises et les mosquées, au moment où les djihadistes de Boko Haram semblent intensifier des attaques qui ont fait quelque 300 morts depuis une semaine.

M. Rufai a annoncé la plus récente attaque à la bombe mardi, sur Twitter. Des médias locaux rapportent que l'explosion s'est produite au siège du gouvernement, au moment où des fonctionnaires se rassemblaient pour une formation.

Une cinquantaine de victimes étaient soignées dans deux hôpitaux.

La police nigériane a mis en place des mesures de sécurité plus strictes après que des attentats perpétrés par Boko Haram aient fait plus de 60 morts dimanche, dans la ville centrale de Jos, et à Potiskum, dans le nord du pays.

Boko Haram répond possiblement à une directive du groupe armé État islamique, qui a demandé à ses fidèles de semer le carnage pendant le mois sacré du ramadan.

The Associated Press