NOUVELLES
07/07/2015 11:13 EDT | Actualisé 07/07/2016 01:12 EDT

Un prêtre franciscain enlevé en Syrie par Al-Qaïda (ONG)

Un prêtre franciscain de nationalité irakienne a été enlevé dans le nord-ouest de la Syrie par le Front Al-Nosra, branche d'Al-Qaïda, rapportent mardi deux ONG.

"Le prêtre franciscain Dia Aziz a été enlevé samedi par Al-Nosra dans le village de Yaacoubiyé, près de la ville de Jisr al-Choughour", a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"'L'émir' d'Al-Nosra dans la zone, un Egyptien, a convoqué père Aziz pour des 'consultations' mais ce dernier n'est plus rentré chez lui", a précisé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH.

Dans un communiqué, la Custodie de Terre Sainte à laquelle est rattaché l'ordre franciscain a confirmé la disparition du prêtre, affirmant que "des hommes armés d'une brigade non identifiée, peut-être liée au Front Al-Nosra, l'ont amené pour un bref entretien avec l'émir. Depuis, nous n'avons aucune nouvelle".

"Nous faisons tout notre possible pour (...) obtenir sa libération", poursuit le texte.

L'Observatoire assyrien des droits de l'Homme a précisé de son côté sur sa page Facebook qu'Al-Nosra avait enlevé le prêtre de 41 ans "du couvent de l'Immaculée Conception où il résidait dans le village à majorité chrétienne de Yaacoubiyé".

Cette localité est située dans la province d'Idleb contrôlée quasi totalement depuis mars par Al-Nosra et ses alliés rebelles après avoir chassé les troupes du régime de Bachar al-Assad de plusieurs villes et bases militaires.

Selon l'Observatoire assyrien, qui recense les violations contre les communautés chrétiennes au Proche-Orient, le père Aziz est né dans la ville irakienne de Mossoul et a rejoint l'ordre franciscain en 2002. Il a servi dans plusieurs couvents en Egypte, à Amman et en Terre sainte avant de se rendre à Yaacoubiyé.

Les chrétiens représentent 5% de la population syrienne mais nombre d'entre eux ont fui depuis le début de la crise en 2011 et la montée en puissance des groupes jihadistes.

Plusieurs religieux chrétiens ont été enlevés, dont Boulos Yazigi, évêque grec-orthodoxe d'Alep (nord), et Youhanna Ibrahim, le métropolite syriaque orthodoxe de la même ville, dans la localité de Kafar Daël, en 2013. Aucune information n'a filtré depuis.

Le prêtre italien jésuite Paolo Dall'Oglio a été kidnappé en juillet 2013 dans la province de Raqa (nord), bastion du groupe extrémiste Etat islamique et son sort reste inconnu.

lar/ram/vl