NOUVELLES
07/07/2015 10:56 EDT | Actualisé 07/07/2016 01:12 EDT

Les marchés nord-américains reculent alors que se poursuit la crise en Grèce

TORONTO — La Bourse de Toronto a clôturé en baisse lundi, alors que les marchés financiers composaient avec une importante chute du cours du pétrole et les conséquences de la victoire du camp du «non» au référendum de dimanche sur la dette de la Grèce.

L'indice composé S&P/TSX a terminé la séance sur un recul de 88,82 points à 14 593,57 points. 

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a plongé de 4,40 $ US à 52,53 $ US le baril, son plus faible niveau depuis le début avril.

Malgré le rejet par les Grecs des conditions d'austérité imposées par les créanciers du pays, le recul du parquet torontois lundi semble davantage attribuable à la dégringolade du prix du pétrole, a estimé le directeur du groupe de conseil aux portefeuilles de Gestion d'actifs Manuvie, Kevin Headland.

«Je ne crois pas que nous soyons si exposés au problème grec», a-t-il estimé. «S'il y a d'autres problèmes en Europe, cela pourrait nuire à nos exportations, peut-être de pétrole, mais en bout de ligne, l'Europe n'a jamais été traditionnellement un grand partenaire commercial du Canada.»

Le secteur de l'énergie de la Bourse de Toronto a retraité lundi de 2,13 pour cent. Le seul groupe d'actions à avoir fait pire est celui des métaux et minerais diversifiés, qui a cédé 2,24 pour cent.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a perdu 46,53 points à 17 683,58 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a cédé 8,02 points à 2068,76 points et que l'indice composé du Nasdaq a effacé 17,27 points à 4991,94 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,58 cent US à 79,04 cents US, enregistrant ainsi son cinquième recul quotidien consécutif.

Le prix du lingot d'or a gagné 9,70 $ US à 1173,20 $ US l'once à New York, ce qui a sans doute aidé le secteur aurifère de Toronto à avancer de 1,84 pour cent.

La Presse Canadienne