NOUVELLES
07/07/2015 07:16 EDT | Actualisé 07/07/2016 01:12 EDT

Le magazine musical NME se transforme et devient gratuit

La direction du magazine musical britannique New Musical Express a annoncé qu'il sera distribué gratuitement dès septembre prochain.

Plus de 300 000 exemplaires seront offerts partout en Grande-Bretagne dans les stations de métro, sur les campus universitaires et chez certains détaillants partenaires.

Le magazine transformera aussi son site Internet et son offre numérique.

À l'heure actuelle, son tirage se situe à près de 15 000 exemplaires. Après une décennie de chute libre, les ventes ont donc atteint un seuil critique pour la survie du magazine.

Dans un communiqué, la direction du NME a confirmé que la musique demeure « fermement au cœur de la marque », mais qu'il y aura aussi du « cinéma, de la mode, de la télévision, de la politique et de la technologie » dans la nouvelle offre.

Le NME présentera aussi des événements en direct, offrira plus de franchises vidéo et davantage d'interaction avec ses utilisateurs sur de nouvelles plateformes sociales.

Un magazine musical mythique

Fondé en 1952, le New Musical Express est un hebdomadaire musical de nouvelles, de critiques et d'articles de fond.

Il a fait les beaux jours de l'actualité des groupes rock des années 60, notamment des Beatles et des Rolling Stones, qui ont occupé la plupart de ses pages couvertures.

Au début des années 70, le magazine Melody Maker a rudement concurrencé le New Musical Express, qui a alors pris la décision de favoriser l'émergence des critiques rock stars comme Nick Kent.

L'opération a fonctionné, car au milieu des années 70, le New Musical Express était imprimé en moyenne à 150 000 exemplaires.

Durant les années 80, le magazine a adopté un ton plus politique à cause des années Thatcher; il s'adressait davantage à la gauche sociale et politique britannique. Cependant, les ventes ont décru à la fin de la décennie.

Les années 90 et l'arrivée de la nouvelle scène britannique portée par les Stone Roses, Blur et Oasis ont redonné du souffle au New Musical Express, sans oublier le site Internet NME.com qui a vu le jour en 1996. Il rejoint 3,9 millions d'internautes chaque semaine, selon la direction du magazine.

Ce succès n'a malheureusement pu freiner la décroissance des ventes du magazine papier. Le New Musical Express tournera donc une autre page de son histoire l'automne prochain en devenant un magazine gratuit.