NOUVELLES
07/07/2015 13:26 EDT | Actualisé 07/07/2016 01:12 EDT

«Juste pour aider»: au tour des sans-abri de bénéficier de l'aide des Québécois

MONTRÉAL — L'appel de Stéphan Bureau a été bien entendu. Les artistes seront nombreux à participer au «Téléthon Juste pour aider», quatre heures de spectacle pour venir en aide aux sans-abri, présenté à TVA, en direct des studios de MusiquePlus, ce dimanche, de 18 h 30 à 22 h 30.

Il suffit parfois d'un simple coup de pouce pour redonner la motivation, l'énergie ou simplement la chance de recadrer sa vie et sortir de l'itinérance. Lise Dion, Jean-Marc Parent, Jean-François Mercier, Ariane Moffatt, Dominic et Martin, Les Denis Drolet et plusieurs autres se retrouvent parmi les artistes qui tendent la main aux itinérants dans l'espoir que les téléspectateurs seront nombreux à emboîter le pas. Les besoins sont grands et la Maison du Père, organisme à qui la moitié des profits sont destinés, en plus d'offrir gîte, repas et vêtements, assure le soutien sous différentes formes.

Josélito Michaud, Guylaine Tremblay, Kevin Bazinet, Sophie Faucher, Annie Villeneuve et d'autres seront affectés au centre d'appels. On peut les contacter à 1-866-951-AIDE (2433) ou www.maisondupere.org. L'autre moitié de l'argent obtenu sera remis à Comic Relief, organisation caritative qui vient en aide aux victimes de catastrophes naturelles, de famine ou de guerre partout dans le monde.

La fortune en bout de piste?

Historia nous invite à vivre, l'espace d'une heure, la vie d'un éleveur de chevaux de courses dans ce premier épisode du tryptique «Des chevaux, des hommes et du cash», le mercredi 15 juillet, 22h. Quels sont les critères pour devenir prospère dans ce domaine comportant une grande part de chance.

Devenir éleveur est souvent une affaire de famille. L'amour des chevaux se transmet dès le jeune âge, l'amour de l'argent suit à l'âge adulte. Parce que voilà bien la motivation profonde: gagner beaucoup d'argent. Alors, rien n'est négligé: on traite le cheval aux petits soins. On suit des éleveurs lors d'un encan, qui ont à décider quel animal répond le mieux aux critères d'un champion. Son prix peut varier de 6000 $ à 150 000 $. Un champion peut rapporter des millions mais ils diront que ce ne sont pas forcément les chevaux payés au gros prix.

Le deuxième épisode présente les meilleurs conducteurs et entraîneurs parmi la relève. Il semble que le Québec se distingue en ce domaine. Le troisième et dernier épisode est consacré aux amateurs de ce sport, que la fermeture de Blue Bonnets n'a pas découragé. Les rendez-vous se donnent maintenant à l'Hippodrome de Trois-Rivières.

Michel Serrault: 147 films

Il a joué jusqu'en 2006 et est décédé en 2007, il y aura justement huit ans le 29 juillet. Lorsqu'il était jeune, son grand désir était de devenir prêtre. Mais sa nature enthousiaste ne pouvait s'adapter à la rigoureuse discipline monastique. Serrault, c'était un comique-né. Un comique qui occultait une grande tristesse: la mort accidentelle de sa fille Caroline, dont il ne s'est jamais remis. Avec son grand ami, Jean Poiret, auteur de «La cage aux folles», ils ont osé jouer la pièce au théâtre en 1973 et, à l'époque, d'aborder l'homosexualité s'avérait audacieux et risqué. Pari gagné: Michel Serrault a conservé son rôle marquant d'Albin Mougeotte alias Zaza Napoli, dans les trois films qui ont suivi. «Un jour, un destin / Michel Serrault: la fureur de rire», le mercredi 15 juillet, 20h, à TV5.

L'absence est presque toujours source de tristesse. Carole Laganière, la réalisatrice d'«Absences», s'est attachée au sort de quatre personnes qui, chacune, vit cette solitude de différente façon. Ines, rescapée de la guerre en Croatie, revient sur les lieux empreints de souffrance, à la recherche de sa mère partie vivre avec un autre homme; Deni dont le père, un voleur, lui a toujours caché l'existence de sa famille; Carole, témoin de l'éloignement de sa mère victime de l'Alzheimer, et Nathalie, à la recherche de sa sœur disparue depuis quelques années. À UNIS, ce dimanche, 22h.

Jean-Claude Brialy vivait dans un château à Meaux, en Île-de-France. Il lui fallait beaucoup d'espace pour y accueillir tous ses nombreux amis qu'il avait l'habitude de recevoir pour les fêter ou simplement vivre de bons moments avec eux. Le documentaire «Jean-Claude Brialy - Le goût des autres» donne la parole à Pierre Arditi, Nana Mouskouri, Françoise Arnoul, Robert Hossein, Marina Vlady et combien d'autres qui, unanimement, racontent toutes les gentillesses dont ils ont été l'objet de la part de l'acteur beau, pétillant, généreux et talentueux qu'il fut. À TV5, ce dimanche, 15h30.

À RADIO-CANADA: Ce week-end, samedi et dimanche, 14h, puis du lundi au vendredi (13 au 17 juillet), 13h, on peut suivre, durant 3 heures chaque jour, les compétitions des Jeux Panaméricains 2015, qui se tiennent à Toronto et auxquels participent des milliers d'athlètes venus de 41 pays. On retrouve Rémy Girard, Marc Messier et Pierre Lebeau dans «Les Boys», qui s'apprêtent à célébrer 15 ans d'amitié vécus sur fond de parties de hockey amateur, le jeudi 16 juillet, 20h.

À TVA: De Montréal à Paris, «Anthony Kavanagh joue à domicile» et se déploie dans de multiples personnages sans exclure son nouveau statut de papa. Il ne manquera pas d'expliquer certaines subtilités politiques et étaler son savoir-faire dans de nombreux domaines tels que chant, danse, paysagement, mariage, plomberie, etc. En deux parties, les lundis 13 et 20 juillet, 20h. À «Virages», le lundi 13 juillet, 21h, Michel Bergeron parle de sa vie avant d'être «englouti» dans le monde du sport, de son regret d'avoir perdu son père trop tôt et de la chance d'être si bien entouré, surtout quand survient la maladie.

À TÉLÉ-QUÉBEC: Deux maires aux caractères affirmés, aux propos et aux décisions tranchants, complices mais avec un léger arrière-goût de compétitivité, sont les invités de Richard Martineau et de Benoît Dutrizac, animateurs aux «Francs-tireurs», ce samedi, 20h.

À ARTV: En avant-première à leur venue au Festival d'été de Québec le 15 juillet, ARTV offre les «Rolling Stones - Crossfire Hurricane», un documentaire de deux heures trente qui souligne les étapes importantes de leur carrière. Puis, le lundi 13 juillet, de 20 h à 21 h 30, on peut revoir «The Rolling Stones en concert à Hyde Park /Sweet Summer Sun», enregistré en 2013, devant des dizaines de milliers de fans. Parions que tous leurs admirateurs et admiratrices y trouveront… satisfaction.

À TV5: Madame la Pompadour, courtisane attitrée du roi Louis XV, aura tenu son rôle à ses côtés durant une vingtaine d'années. Sa perspicacité, son ambition et sa compréhension de la politique en font une conseillère avisée qui aura tout de même essuyé quelques échecs. Soucieuse de sauvegarder son rang, elle ira jusqu'à présenter des jeunes filles au roi lorsqu'elle ne pourra plus remplir ses fonctions de maîtresse royale. «Secrets d'Histoire / La Pompadour ou le roi amoureux», le lundi 13 juillet, 20h.

À EXPLORA: Les écureuils, que l'on voit partout dans nos parcs, et dans les rues de la ville, sont parmi nous depuis 12 000 ans. On dit même que jadis, on les mangeait. Mais aujourd'hui, un groupe d'étudiants les observent, histoire de savoir où ils cachent — ou font semblant de cacher — leurs noix. «Secrets d'écureuils», le lundi 13 juillet, 18h.

À MUSIMAX: Entouré de musiciens du calibre de Diana Krall, Joe Walsh, John Clayton, John Pizzarelli, Tommy LiPuma et quelques autres, Paul McCartney interprète des chansons d'autrefois, de celles qui ont meublé son enfance telles que «My One and Only Love», «My Valentine», «Always» et plusieurs autres immortelles de son album «Kisses on the Bottom», dans le cocon du mythique Hollywood Capitol Studio, en 2012. «Paul McCartney: Kisses Live», le vendredi 17 juillet, 20h.

Danièle L. Gauthier, La Presse Canadienne