NOUVELLES
07/07/2015 12:25 EDT | Actualisé 07/07/2016 01:12 EDT

Grèce: "c'est dans la semaine que les décisions doivent être prises" (Hollande)

Le président français François Hollande a estimé mardi que les "décisions" pour maintenir la Grèce dans la zone euro doivent être prises "dans la semaine" et évoqué la possibilité d'une "aide immédiate" après la victoire du non au référendum dimanche.

"Que voulons-nous ? Que la Grèce reste dans la zone euro, c'est l'objectif", a déclaré M. Hollande en arrivant à un sommet européen à Bruxelles convoqué en urgence deux jours après le référendum.

"Pour y parvenir, la Grèce doit faire des propositions sérieuses, crédibles" de réformes pour pouvoir compter sur la "solidarité" de l'Europe, à savoir une nouvelle aide financière. "C'est dans la semaine que les décisions doivent être prises", a-t-il lancé.

"Nous devons faire preuve de responsabilité, de solidarité mais aussi de rapidité", a martelé le président français.

"La responsabilité: c'est à la Grèce de faire des propositions; la solidarité: c'est à l'Europe de les mettre dans une perspective de moyen terme avec bien sûr une aide immédiate, mais encore faut-il qu'il y ait cette perspective de moyen terme. On ne va pas parler de la Grèce tous les trois mois!", a-t-il prévenu.

Il a toutefois précisé que même un "programme de court terme" devra "forcément être conditionné" à des engagements de réformes économiques de la part d'Athènes.

"Il y a des propositions qui ont été déjà énoncées" lors de la réunion de l'Eurogroupe précédant le sommet mardi après-midi. "Elles doivent être confirmées, complétées, précisées. C'est le travail qui doit se faire après le Conseil européen", a aussi précisé M. Hollande.

swi-axr/st