NOUVELLES
07/07/2015 04:32 EDT | Actualisé 07/07/2016 05:12 EDT

Des soldats arrivent en renfort pour combattre des feux historiques dans l'Ouest

Michael Bell/La Presse canadienne

Le nombre d'hectares de forêt en feu au Canada est dix fois supérieur à la normale. Parmi les provinces touchées, la Saskatchewan connaît les pires feux de forêt de son histoire avec 112 foyers d'incendie et 13 000 évacués.

Plus de 200 soldats sont en route vers La Ronge, la région la plus éprouvée située dans le nord de la province, afin de prêter main-forte aux 600 pompiers qui y sont déjà déployés. Les militaires ont suivi une formation de lutte contre les incendies la nuit pour se préparer. 

Selon le brigadier général des Forces armées canadiennes, Wayne Ayre, le plus gros défi pour l'armée est justement d'entraîner adéquatement ses équipes qui vont prêter main-forte aux pompiers. La dernière fois que les soldats ont été appelés à combattre des feux de forêt, c'était en 2003, en Colombie-Britannique.

Les changements climatiques montrés du doigt

Le grand nombre de feux de forêt qui brûlent dans le nord de la Saskatchewan serait en grande partie causé par les changements climatiques, selon le professeur au département des énergies renouvelables de l'Université de l'Alberta, Mike Flannigan.

Le réchauffement de la planète contribuerait à créer un «courant-jet paresseux» qui ne permet pas de réunir les conditions nécessaires pour qu'il y ait des précipitations. Et bien sûr, le temps plus sec est favorable aux feux de forêt. Une tendance qui n'est pas que passagère, selon M. Flannigan.

D'autres provinces touchées

Le feu brûle aussi en Alberta, où 97 foyers d'incendie ont été comptabilisés. C'est la première fois en 10 jours que le nombre d'incendies de forêt est inférieur à 100 dans la région. De ce nombre, 38 sont de grande intensité et 19 restent à maîtriser.

En Colombie-Britannique, 181 feux de forêt brûlent encore, combattus par un millier de pompiers.

Un avis sur la qualité de l'air est en vigueur pour le Grand Vancouver, la côte Sunshine, et la côte est et sud de l'île de Vancouver est en vigueur pour le Grand Vancouver, la côte Sunshine, et la côte est et sud de l'île de Vancouver, à cause de concentrations élevées de particules fines en raison de la fumée.

La fin de semaine dernière, le temps chaud et sec a déclenché à lui seul plus de 50 nouveaux incendies dans cette province. Lundi, un bûcheron a perdu la vie alors qu'il combattait un feu de forêt sur la côte Sunshine. Il s'agit de la première mort reliée aux incendies en 2015.

De la fumée jusqu'au Québec

L'intensité des feux dans l'Ouest canadien est telle qu'ils se font sentir jusque dans l'est du pays.

Selon des images satellitaires de la NASA, de la fumée recouvre la plupart des régions du sud de l'Ontario. À Toronto, le ciel est particulièrement brumeux à cause de la direction des vents et des particules qu'ils transportent.

Au Québec, certains résidents en Abitibi-Témiscamingue ont noté une odeur de fumée ainsi qu'un ciel voilé. Selon la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), les panaches de fumée des feux de forêt qui font rage en Saskatchewan et en Alberta « peuvent effectivement être perçus jusqu'au Québec ».

L'industrie forestière sera touchée

Les feux de forêt qui brûlent dans l'ouest du pays auront un impact plus économique qu'environnemental, affirme le professeur en politique forestière à l'Université Laval, Luc Bouthillier.

«Dans la plupart des situations, un feu de forêt fait partie de la dynamique naturelle des écosystèmes boréaux et peu importe la superficie touchée, c'est un facteur de renouvellement de la forêt», explique-t-il.

Du côté de l'industrie forestière, les impacts risquent de se faire ressentir plus fortement, même s'ils sont encore difficiles à évaluer.

«Nécessairement, si ce bois faisait partie d'un calcul de possibilité de récolte, ou s'il était voué à être récolté dans un avenir prochain, c'est une perte sèche parce que quand on a des feux de cette ampleur, ce n'est pas évident de se redéployer», estime-t-il.

Il ajoute que de tels feux laissent beaucoup d'approvisionnements indisponibles pour le sciage résineux, une industrie en reprise.