NOUVELLES
07/07/2015 10:56 EDT | Actualisé 07/07/2016 01:12 EDT

Équateur: des centaines de milliers de personnes assistent à la messe papale

QUITO, Équateur — Des centaines de milliers de personnes se sont rassemblées lundi dans un parc de la ville portuaire équatorienne de Guayaquil, en Équateur, pour assister à une messe du pape François, le premier pape sud-américain, durant sa visite en Amérique du Sud.

Des pèlerins ont passé la nuit à la belle étoile, et certains ont marché des dizaines de kilomètres pour se rendre au parc situé dans la périphérie nord de la ville. La foule réunie au parc Samanes chantait des hymnes tout en cherchant des coins d'ombre pour se protéger du soleil et de l'humidité. Des pompiers ont vaporisé de l'eau avec leurs boyaux pour rafraîchir les spectateurs.

Le Vatican attendait initialement au-delà d'un million de personnes. Une heure avant le début de la cérémonie, les autorités gouvernementales estimaient la foule à plus d'un million. L'estimation est toutefois passée à quelques centaines de milliers de personnes après que les autorités ont visionné des images aériennes de l'événement.

Dans son homélie, le pape François a comparé les familles au fondement de la société, «l'hôpital le plus près, la première école pour les enfants, la meilleure résidence pour les aînés». Il a ajouté que des miracles se produisaient chaque jour dans les familles, grâce à l'amour.

L'horaire du pape lors de sa première journée à Guayaquil est plutôt léger et un repas avec d'autres Jésuites était prévu après la messe. Cela lui permet notamment de renouer avec le père jésuite Francisco Cortes, que l'on surnomme avec affection «Padre Paquito» et à qui l'ancien Jorge Mario Bergoglio confiait les séminaristes venus étudier en Équateur.

Le «pape des pauvres» d'origine argentine rentrait en Amérique du Sud pour la première fois depuis son élection. Il a insisté sur la nécessité de protéger les démunis et l'environnement et de favoriser le dialogue entre les différents membres de la société.

Le pape a été accueilli à l'aéroport Marisal Sucre, à l'extérieur de la capitale équatorienne, par des enfants vêtus de costumes traditionnels. Sa visite le mènera aussi en Bolivie et au Paraguay.

L'Équateur, la Bolivie et le Paraguay comptent parmi les pays les plus pauvres d'une région où on retrouve 40 pour cent des catholiques de la planète.

Le pape devrait visiter plus tard cette semaine une violente prison bolivienne et un bidonville paraguayen fréquemment inondé. Il présidera aussi une rencontre de groupes boliviens qui militent en faveur des plus démunis.

Des foules immenses sont attendues partout où il s'arrêtera.

Nicole Winfield et Allen Panchana, The Associated Press