NOUVELLES
07/07/2015 07:26 EDT | Actualisé 07/07/2015 08:45 EDT

Bell retire les frais de «touch-tone» de la facture de ses clients

Alamy

Bell élimine sur les factures de ses clients téléphoniques les controversés frais de 2,80 $ chargés pour le service «Touch-tone». Mais attention : ces clients ne doivent pas s'attendre à payer moins cher pour leur service de téléphone.

La compagnie a demandé au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) d'arrêter d'inclure sur ses factures détaillées une charge «Touch-tone», instaurée à l'origine pour distinguer les propriétaires d'un téléphone à impulsion de ceux qui possédaient un téléphone à cadran.

Or, ces frais seront dorénavant inclus dans le coût total de la facture.

Selon un porte-parole de Bell, Jason Laszlo, les clients cesseront de voir ces frais sur leur facture dès le mois prochain.

«[...] Vers la fin de l'année 2014, nous avons demandé au CRTC de fusionner nos frais reliés à la ligne téléphonique terrestre, incluant la permission de finalement retirer la charge "Touche-Tone" pour nos clients», a-t-il écrit par courriel, en réponse aux questions posées par Marketplace, une émission du réseau anglais de Radio-Canada.

Cette charge rapporterait selon les calculs de Marketplace 80 millions de dollars à Bell, qui a environ 2,6 millions de clients à travers le pays.

En 2009, 280 000 clients utilisaient encore un téléphone à cadran rotatif. Ces derniers sont toujours épargnés de la charge «Touch-tone».

Nommés les frais «les plus frustrants»

L'émission de service Marketplace a demandé l'an dernier à ses téléspectateurs quels frais les dérangeaient le plus. La charge «Touch-tone» a remporté la palme, devant les frais de réservation de billets de spectacles et de siège d'avion, les frais pour obtenir une facture en papier et ceux liés aux guichets automatiques bancaires.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Des gadgets du CES Las Vegas 2015 Voyez les images