NOUVELLES
06/07/2015 17:19 EDT | Actualisé 06/07/2016 01:12 EDT

Wimbledon - Federer et Murray dans la lumière, Djokovic en clair-obscur

Les stars comme Roger Federer et Andy Murray ont toutes validé leur billet pour les quarts de finale de Wimbledon lundi, sauf Novak Djokovic qui devra s'y reprendre à deux fois pour accompagner ses collègues du gratin mondial.

Bousculé comme rarement, le N.1 mondial et tenant du titre a vu son duel contre le Sud-Africain Kevin Anderson sur le court N.1 être interrompu par la nuit alors qu'il venait d'égaliser à deux manches partout 6-7 (6/8), 6-7 (6/8), 6-1, 6-4.

Les organisateurs n'ont pas souhaité poursuivre la rencontre sous le toit éclairé du court central comme il l'avait fait pour le match 100% français Gilles Simon-Gaël Monfils samedi.

Avant cette bataille terminée entre chien et loup, Murray, Federer, ainsi que Stan Wawrinka se sont hissés sans trop de problèmes au niveau supérieur. Andy Murray est celui qui a dû le plus batailler, pour faire tomber le géant (2,11 m) Ivo Karlovic (7-6 (9/7), 6-4, 5-7, 6-4).

L'Ecossais, sacré en 2013, a fait parler sa science du retour et son touché de balle pour contenir la mitraillette croate, limitée cette fois-ci à 29 aces, alors qu'il en avait claqué plus de 40 lors de ses trois premiers matches.

"J'ai fait des lobs et de bons passing-shots. J'ai essayé de ne pas lui donner de points faciles sur ses services. Mais c'était un match terriblement difficile", a souligné Murray, auteur aussi de 62 coups gagnants (75 pour Karlovic) mais surtout de très peu de fautes directes (9 contre 32).

Pour aller en demi-finales, le N.3 mondial aura un adversaire à sa portée en la personne de Vasek Pospisil, 56e mondial, qui atteint pour la première fois les quarts en Grand Chelem.

- France-Suisse, souvenir de Coupe Davis -

Le N.2 Roger Federer a lui hérité du Français Gilles Simon (13e) - auteur d'une performance contre le N.6 Tomas Berdych (6-3, 6-3, 6-2) -, contre lequel il mène (5 victoires à 2) mais qu'il n'a jamais rencontré sur herbe.

Comme Simon, le champion helvète, qui vise un huitième trophée en Angleterre, n'a laissé aucune chance à son adversaire l'Espagnol Roberto Bautista (22e) maté 6-2, 6-2, 6-3.

Son compatriote Stan Wawrinka reste toutefois le seul à ne pas avoir perdu de set en route depuis le début, même si ce n'est pas passé loin contre le Belge David Goffin 7-6 (7/3), 7-6 (9/7), 6-4.

Le lauréat de Roland-Garros aura droit, comme Federer, à un Français, Richard Gasquet, qui atteint pour la première fois les quarts de finale depuis sa demi-finale en 2007 (perdu contre Federer) grâce à la revanche prise contre Nick Kyrgios (7-5, 6-1, 6-7 (7/9), 7-6 (8/6)). Sur le chemin de son épopée jusqu'en quarts l'an dernier, l'Australien au culot gigantesque avait battu Gasquet au deuxième tour après avoir sauvé neuf balles de match.

Mardi à Londres, il y aura donc comme un remake de la finale de la Coupe Davis remportée en novembre par la Suisse contre la France.

Serena Williams avait elle droit à un duel "familial" face à soeur aînée Venus, ex-N.1 mondiale et cinq fois titrée, comme elle, à Wimbledon. Elle l'a battue pour la quatrième fois en six matches sur l'herbe londonienne (6-4, 6-3). Le dernier remontait à la finale de 2009 qu'elle avait déjà gagné.

Au prochain tour, Serena aura droit à une autre ex-N.1 mondiale, la Bélarusse Victoria Azarenka, qui a expédié l'espoir suisse (18 ans) Belinda Bencic en deux manches (6-2, 6-3). Ce sera l'affiche des quarts de finale dans un tableau féminin où la liste des victimes dans le Top 10 a continué de s'allonger.

- Safarova, Wozniacki out -

Dans ce club décapité, il ne reste plus que Serena Williams et Maria Sharapova. La Russe, N.4 mondiale, a passé le cap où elle avait chuté l'an dernier en maîtrisant la Kazakhe Zarina Diyas, 34e, en deux manches (6-4, 6-4).

Elle retrouvera lundi la seule joueuse non tête de série à ce stade, l'Américaine Coco Vandeweghe qui a réalisé un exploit contre la Tchèque Lucie Safarova (N.6), finaliste de Roland-Garros, en deux sets 7-6 (7/1), 7-6 (7/4).

La Danoise Caroline Wozniacki (N.5) a elle fait les frais (6-4, 6-4) de la puissance l'Espagnole Garbine Muguruza, quart-de-finaliste à Paris.

ll/cda