NOUVELLES
06/07/2015 16:34 EDT | Actualisé 06/07/2016 01:12 EDT

Wimbledon - 8e de finale: déclaration

Andy Murray (GBR, vainqueur 7-6, 6-4, 5-7, 6-4 d'Ivo Karlovic): "Sur herbe, il aime prendre sa chance en retournant sur 2e balle. Donc j'ai essayé de varier pour ne pas qu'il se sente trop à l'aise. Cela a marché lors de quelques moments importants. Moi je n'ai pas eu une 1re balle aussi puissante que d'habitude donc j'ai essayé d'avoir au moins un bon pourcentage dans ce domaine. Ca va bien mais j'ai joué avec beaucoup de bandes autour de mon épaule. J'en suis conscient. Dans l'échange, je me sentais bien. Contre lui, c'est très tactique mais c'est dur. C'est assez stressant de l'affronter. Ca ne ressemble à rien d'autre. Il était peut-être aussi un peu fatigué. Si c'est le cas, ce dont je ne suis même pas sûr, j'ai essayé d'en tirer avantage. Même si le match a duré, les échanges n'étaient pas long et ce n'était pas un match physique. Du coup je me sens assez frais. Contre les types qui montent au filet, il y a plusieurs raisons qui expliquent que le lob est un bon coup. D'abord, cela les empêche ensuite de montrer trop près. Je ne m'attendais à rien d'autre aujourd'hui. Je pensais que chaque set allait se jouer à un ou deux point, cela a été le cas. Je suis content que ça ait basculé de mon côté parce que cela aurait facilement pu pencher de l'autre. Contre Pospisil, j'ai de bonnes chances".

cd/cda