NOUVELLES
06/07/2015 14:23 EDT | Actualisé 06/07/2016 01:12 EDT

USA: après Charleston, les élus locaux débattent du drapeau confédéré

Les sénateurs de Caroline du Sud, Etat du sud-est marqué en juin par le massacre de neuf Noirs dans une église de Charleston, ont commencé lundi à débattre d'un possible retrait du parlement local du drapeau confédéré, historique pour les uns, porteur de discorde pour les autres.

Les 45 sénateurs du parlement local débattaient d'une proposition de loi visant à retirer le drapeau qui flotte depuis une quinzaine d'années à côté d'un monument du souvenir de la guerre de Sécession (1861-1865) dans les jardins du parlement de Columbia, la capitale de l'Etat.

Les débats, débutés dans la matinée, devaient se poursuivre dans l'après-midi.

En cas d'approbation du retrait par les deux-tiers des sénateurs à une date de vote non précisée, ce serait ensuite au tour de la Chambre des représentants locale de voter.

Le retrait de ce drapeau confédéré, régulièrement critiqué par les associations noires car symbolisant l'esclavage, est particulièrement demandé depuis le massacre de neuf Noirs le 17 juin, abattus dans une église de Charleston par un partisan de la suprématie blanche.

La gouverneure républicaine de Caroline du sud Nikki Haley avait appelé le 22 juin les élus à voter le retrait du drapeau, à cause de cette tuerie.

L'auteur de la proposition de loi, le démocrate Vincent Sheheen, a indiqué lundi que le drapeau devait être retiré non pas à cause du massacre de Charleston ou de l'attention des médias nationaux, mais "parce que c'est la bonne décision à prendre", insistant sur combien il divisait l'opinion locale.

Le républicain Larry Martin a au contraire défendu le caractère purement historique du drapeau, "qui ne représente pas tout un chacun en Caroline du Sud et ne fait pas partie de notre avenir".

Les médias locaux rapportaient la présence de quelques manifestants d'associations noires devant le parlement avec la pancarte "Votre histoire est notre esclavage". Une veillée était prévue dans la soirée.

Quelques manifestants blancs en revanche, arboraient ostensiblement le drapeau confédéré rouge à croix de Saint-André bleue.

Un sondage réalisé fin juin par l'agence Associated Press avec le journal local Post and Courier et l'association de la presse de Caroline du Sud indiquait qu'au moins 33 sénateurs et 83 membres de la Chambre locale --soit des majorités-- étaient en faveur du retrait du drapeau.

De nombreuses initiatives politiques locales ou commerciales ces dernières semaines dans tout le pays ont appelé à cesser de promouvoir ce drapeau.

ff/elm/faa