NOUVELLES
06/07/2015 12:06 EDT | Actualisé 06/07/2016 01:12 EDT

Scandale FIFA : la CONCACAF change ses règles

Un peu plus d'un mois après l'arrestation et l'extradition de plusieurs administrateurs influents de la FIFA, voilà que des mesures concrètes ont été annoncées afin d'éviter des scénarios similaires.

Un plan anticorruption a été présenté lundi par la Confédération d'Amérique du Nord, centrale et caribéenne (CONCACAF). L'organisation, déjà au cœur du scandale de la FIFA, souhaite ainsi redorer la réputation de son organisation.

Déjà en vigueur, le plan anticorruption inclut d'importantes réformes de fonctionnement, un contrôle accru des transactions avec les fournisseurs et une information sur la situation financière afin d'accroître la transparence, a précisé la CONCACAF dans un communiqué.

Rappelons que plusieurs dirigeants de la CONCACAF figurent parmi les personnes inculpées par la justice américaine dans le cadre du scandale de corruption qui secoue la FIFA.

Le 27 mai dernier, le président de l'organisation Jeffrey Webb a été arrêté par les autorités suisses à Zurich, à la suite d'une procédure lancée par la justice américaine en lien avec des soupçons de corruption.

Le lendemain, la CONCACAF a relevé Webb de ses fonctions tout comme son collaborateur Costas Takkas, tous deux dirigeants de la Fédération des îles Cayman et le Costaricien Edouardo Li, membre du comité exécutif. Le secrétaire général de la CONCACAF, Enrique Sanz, a été suspendu « provisoirement », pour la durée de l'enquête.