NOUVELLES
06/07/2015 09:11 EDT | Actualisé 06/07/2016 01:12 EDT

Pakistan: deux chiites et un policier tués dans une attaque sectaire (autorités)

Des hommes armés ont abattu lundi deux frères de la minorité musulmane chiite et un policier dans un bureau des passeports de la ville de Quetta, dernier épisode des violences religieuses qui secouent le sud-ouest du Pakistan, ont indiqué les autorités.

Les deux frères de l'ethnie hazara, reconnaissable par ses traits centre-asiatiques, entraient avec leurs parents dans l'antenne locale de l'office des passeports lorsque des assaillants ont ouvert le feu en leur direction.

"Les deux jeunes hommes, âgés chacun dans la vingtaine, ont été tués sur le coup, leurs parents blessés, tandis qu'un policier a perdu la vie après avoir tiré sur un des assaillants", a déclaré à l'AFP Abdul Razzaq Cheema, un haut responsable de la police locale.

Les hommes armés ont pris ensuite la fuite à l'aide de complices, ont indiqué les autorités, avant d'annoncer l'arrestation de l'un d'eux, blessé. Mais ce dernier a affirmé n'être qu'un passant et n'avoir aucun lien avec ce que les autorités qualifient de nouvelle attaque "sectaire".

Les musulmans chiites représentent environ 20% de la population du Pakistan, pays majoritairement musulman sunnite de près de 200 millions d'habitants. Au cours des dernières années, les attaques sectaires se sont multipliées contre cette minorité, accusée par les extrémistes sunnites d'incarner un courant "déviant" par rapport à une supposée orthodoxie musulmane.

L'attaque de lundi n'a pas été revendiquée, mais deux groupes islamistes anti-chiites, le Lashkar-e-Jhangvi et Jaish-ul-Islam, ont revendiqué un attentat à la bombe qui avait fait un mort et huit blessés la veille dans un bazar de Quetta, capitale de la province instable du Baloutchistan.

Au cours des dernières années, des milliers de chiites ont fui cette province afin de tenter leur chance à l'étranger via les filières clandestines de l'immigration.

mak-mmg/gl/lpt