NOUVELLES
05/07/2015 23:26 EDT | Actualisé 05/07/2016 01:12 EDT

Mondial-2015 Finale Etats-Unis - Japon: déclaration

Abby Wambach (attaquante des Etats-Unis): "Je n'ai pas de mots. Sur le banc, j'avais l'impression d'être dans un rêve, je suis tellement fière de cette équipe. Quatre buts en un quart d'heure, c'était irréel. Il n'y a pas que Carli Lloyd mais elle a vraiment montré à quel point elle est fantastique. Je ne pourrais pas être plus heureuse pour elle. Pour le brassard, j'ai dit non mais elle a insisté +Abby, prends-le+. Je suis fière aussi du staff, qui a su prendre les décisions difficiles. Ca n'est pas simple de ne pas faire débuter une des meilleures buteuses de l'histoire (sourire). A la pause, qu'est-ce que vous voulez dire ? Vous menez 4-1. Alors je leur ai dit de faire comme s'il y avait 0-0, de ne pas relâcher pour ne pas qu'elles reviennent. Je ne pouvais pas imaginer un match aussi dingue. Les 15 premières minutes étaient irréelles. Je me disais que j'étais morte et que c'était mon paradis. Carli continuait à marquer à chaque fois qu'elle frappait, c'était dingue."

Carli Lloyd (attaquante des Etats-Unis, auteure d'un triplé. Joueuse du match et du tournoi): "C'était fou, un moment incroyable. Sur mon lob, j'ai vu la gardienne avancée et ça n'aurait pas pu être mieux. Le ballon est parti parfaitement, c'était incroyable. Quand j'ai donné le brassard à Abby, c'est que je pensais que c'était la chose à faire. Elle est la capitaine de cette équipe, je ne me serais pas sentie bien de le garder. C'est une légende, elle le mérite."

Alex Morgan (attaquante des Etats-Unis): "C'est incroyable. Mettre cinq buts en finale, on ne peut pas faire mieux. C'est un rêve. Abby et moi on a passé quelques minutes ensemble dans le vestiaire, c'était spécial. Mais il n'y a pas qu'elle. Il y a aussi Christie Rampone et les autres. Les coups de pied arrêtés, on a travaillé ça hier. Ça a marché, ça a vraiment tourné dans notre sens."

Lauren Holiday (milieu de terrain des Etats-Unis): "On n'imagine pas ce qui se passe aux Etats-Unis. On veut que ce sport continue à se développer. On doit capitaliser sur ce titre. On est une équipe spéciale. Sur ma volée, j'avais l'impression que le ballon était énorme. C'est de la concentration, de l'entraînement. Je l'ai bien prise."

stt/tll