NOUVELLES
06/07/2015 11:45 EDT | Actualisé 06/07/2016 01:12 EDT

Le candidat socialiste à la Maison Blanche salue le "non" grec au référendum

Le sénateur Bernie Sanders, candidat socialiste aux primaires démocrates pour la Maison Blanche, s'est félicité des résultats du référendum grec de dimanche, l'un des rares hommes politiques américains à avoir réagi à ce jour.

"J'applaudis le peuple de Grèce qui a dit non à plus d'austérité pour les pauvres, les enfants, les malades et les personnes âgées", a déclaré le sénateur indépendant Bernie Sanders, qui se décrit souvent comme un "socialiste démocrate", dans un communiqué dimanche. Il n'appartient pas au parti démocrate mais siège avec le groupe au Sénat et concourt aux primaires présidentielles du parti face à Hillary Clinton.

"Dans un monde de richesses massives et d'inégalité des revenus, l'Europe doit soutenir les efforts de la Grèce pour bâtir une économie qui crée plus d'emplois et de revenus, et non plus de chômage et de souffrances", a poursuivi le candidat le plus à gauche de l'élection présidentielle.

Les réactions étaient rares lundi aux Etats-Unis au lendemain du référendum en Grèce, Washington étant désertée par les élus du Congrès jusqu'à mardi.

Ni la Maison Blanche ni le Trésor américain n'avaient réagi lundi en milieu de journée, l'actualité américaine étant dominée par la course des primaires et la victoire des Etats-Unis à la Coupe du Monde féminine de football dimanche.

Bernie Sanders, distant deuxième dans les sondages des primaires, fait campagne auprès de l'aile gauche du parti démocrate, et prend souvent pour cible Wall Street et les grandes banques, tout en louant le modèle social européen, notamment les congés payés ou maternité.

ico/elm