NOUVELLES
06/07/2015 11:49 EDT | Actualisé 06/07/2016 01:12 EDT

L'agence Sid Lee vendue à des intérêts japonais

L'agence montréalaise de publicité Sid Lee a été vendue à Kyu, la division marketing de la société japonaise Hakuhodo DY Holdings.

Les dirigeants de Sid Lee ont annoncé qu'ils maintiendraient le siège social de l'agence à Montréal et qu'ils prévoyaient même une augmentation des opérations au Canada.

Bertrand Cesvet, président exécutif du conseil de Sid Lee, a soutenu que l'entreprise cherchait une façon de prendre de l'expansion en Asie. « Nous allier avec une organisation leader en Asie accélérera véritablement l'atteinte de notre objectif. C'est très bénéfique pour nous et pour nos clients. »

Les détails financiers de la transaction n'ont pas été révélés.

On sait toutefois que le Cirque du Soleil, qui est un actionnaire minoritaire de Sid Lee, restera un partenaire commercial et un client pour l'agence, tout comme Birks, Absolut, Adidas et d'autres marques.

Deux géants de la publicité

Fondée en 1993, Sid Lee emploie 550 personnes dans six bureaux, soit à Montréal, Toronto, New York, Los Angeles, Paris et Amsterdam.

De son côté, Hakuhodo DY Holdings fait partie des plus importants groupes de publicité et de communication au monde. La société basée à Tokyo compte plus de 12 000 employés dans 20 pays. La division Kyu a été fondée en mai 2014.

Sid Lee n'est pas la première agence de publicité québécoise à être rachetée par des intérêts asiatiques. En décembre, la chinoise BlueFocus Communications s'est emparée d'une participation majoritaire dans la société de Québec Vision7 International - société mère de l'agence de publicité et de relations publiques Cossette.