NOUVELLES
06/07/2015 13:01 EDT | Actualisé 06/07/2016 01:12 EDT

Équateur: un million de personnes assistent à une messe du pape François

QUITO, Équateur - Plus d'un million de personnes ont rempli lundi un parc de la principale ville portuaire d'Équateur pour le premier grand événement public de la visite du pape François en Amérique du Sud, dans l'espoir d'apercevoir le premier souverain pontife issu du continent alors qu'il célébrera une messe consacrée à la famille.Plusieurs pèlerins avaient passé la nuit à la belle étoile et d'autres ont parcouru plusieurs kilomètres pour atteindre ce parc dans la portion nord de Guayaquil, où la foule entonnait des hymnes et recherchait les zones d'ombre pour se protéger de la chaleur accablante et de l'humidité.«Je suis fatigué. J'ai faim. Je n'ai pas dormi mais mon coeur est aussi rempli de joie et d'émotion», a dit Vicente Huilcatoma, un policier à la retraite de 47 ans qui a marché 40 kilomètres pour rejoindre le parc Samanes.Une retraitée de 90 ans a dit être arrivée au milieu de la nuit après un périple de près de 170 kilomètres.Les organisateurs estiment qu'un million de personnes se sont déplacées pour la messe papale. Des drapeaux équatoriens et des bannières papales flottaient sur la mer de monde. L'Équateur compte environ 15 millions d'habitants.Lors de son arrivée à Guayaquil, le pape a laissé plusieurs personnes prendre des autoportraits en sa compagnie. Il a été accueilli par le maire Jaime Nebo, qui lui a remis les clés cérémonielles de la ville. Ce clés, faites d'or et d'argent, sont incrustées de topazes et de perles.Le pape François s'est tout d'abord rendu au Santuario Nacional de la Divina Misericordia, où s'étaient rassemblés quelque 2000 invités — dont des enfants atteints du cancer, les pensionnaires de résidences pour personnes âgées abandonnés par leurs proches et certains des plus démunis de Guayaquil.Un enfant qui a étiré le bras pour toucher le pape lors de son arrivée au sanctuaire lui a presque enfoncé un doigt dans l'oeil. Le pape s'est éloigné en souriant, puis a prié en silence pendant une minute sous une gigantesque peinture du Christ.Il a ensuite déclaré à ceux présents qu'il allait prier pour eux «et je ne vais pas vous demander un sou. Tout ce que je demande en retour, s'il vous plaît, c'est que vous priiez pour moi». Avant de partir, il a embrassé la tête d'un enfant handicapé dans un fauteuil roulant en circulant dans la foule.L'horaire du pape lors de sa première journée à Guayaquil est plutôt léger et il prendra un repas avec d'autres Jésuites après avoir célébré la messe. Cela lui permettra notamment de renouer avec le père jésuite Francisco Cortes, que l'on surnomme avec affection «Padre Paquito» et à qui l'ancien Jorge Mario Bergoglio confiait les séminaristes venus étudier en Équateur.Le «pape des pauvres» d'origine argentine est rentré en Amérique du Sud pour la première fois depuis son élection dimanche. Il a mis l'emphase sur la nécessité de protéger les démunis et l'environnement et de favoriser le dialogue entre les différents membres de la société.Le pape a été accueilli à l'aéroport Marisal Sucre, à l'extérieur de la capitale équatorienne, par des enfants vêtus de costumes traditionnels. Sa visite le mènera aussi en Bolivie et au Paraguay.L'Équateur, la Bolivie et le Paraguay comptent parmi les pays les plus pauvre d'une région où on retrouve 40 pour cent des catholiques de la planète.Le pape devrait visiter plus tard cette semaine une violente prison bolivienne et un bidonville paraguayen fréquemment inondé. Il présidera aussi une rencontre de groupes boliviens qui militent en faveur des plus démunis.Des foules immenses sont attendues partout où il s'arrêtera.