NOUVELLES
06/07/2015 11:56 EDT | Actualisé 06/07/2015 12:00 EDT

Commémoration de la tragédie de Lac-Mégantic

Une minute de silence sera observée sur le coup de midi à Lac-Mégantic, lundi. Une commémoration sobre, pour souligner le deuxième anniversaire de la tragédie du 6 juillet 2013.

Un texte de Carl Marchand

Deux ans après l'explosion, la mairesse Colette Roy-Laroche estime que la communauté se trouve dans un état d'esprit bien différent. « Le matin du 6 juillet 2013, tout le monde était sous le choc. C'était épouvantable les images qui se trouvaient devant nous. Sans savoir où on s'en allait avec cet incendie qui semblait prendre des proportions. À un certain moment, je croyais que toute la ville allait brûler », a-t-elle confié, lundi.

Sur le coup de midi, lundi, les cloches de l'église Sainte-Agnès sonneront 47 fois, en l'honneur des 47 victimes. Des citoyens se rassembleront alors sur le parvis à deux pas de la zone sinistrée, où les travaux de décontamination prendront une pause lors de la cérémonie.

« Je vous mentirais si je vous disais que tout va bien. Il y a des hauts et des bas. Certains jours on est bien, certains jours on perd espoir, mais dans l'ensemble, les gens se portent bien », ajoute Colette-Roy Laroche.

Vue aérienne du centre-ville de Lac-Mégantic

Les politiciens réagissent

Tant à Québec qu'à Ottawa, les chefs de partis politiques ont souligné la date du triste anniversaire. « Deux ans plus tard, nous n'oublions pas la catastrophe qui s'est produite à Lac-Mégantic. Nos pensées se tournent aujourd'hui vers les familles et les proches des victimes ainsi que vers tous les citoyens de la ville de Lac-Mégantic. Les Méganticois sont un bel exemple de solidarité et de résilience pour tout le Québec », a affirmé le premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

Rappelant les nouvelles accusations déposées en juin dernier, le premier ministre du Canada, Stephen Harper, a pour sa part rappelé que « ceux qui seront déclarés coupables d'avoir enfreint la loi devront rendre des comptes et feront face aux conséquences de leurs actes ».

Le chef du NPD, Thomas Mulcair a lui aussi réagi, lundi, et en a profité pour décocher quelques flèches à l'endroit du gouvernement conservateur.

« C'est la responsabilité du gouvernement d'encadrer rigoureusement le transport de marchandises dangereuses et faire en sorte qu'il y ait plus d'inspections et de vérifications impromptues, périodiques et fondées sur les risques. Un gouvernement NPD s'engage à construire une voie de contournement à Lac-Mégantic, qui a déjà payé assez cher en vies humaines », a déclaré Thomas Mulcair.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 7 points inquiétants sur l’industrie ferroviaire Voyez les images