NOUVELLES
05/07/2015 03:13 EDT | Actualisé 06/07/2015 06:54 EDT

Transport ferroviaire: des incidents de train tous les mois sur les voies de l'ancienne MMA

La Montreal, Maine and Atlantic (MMA) et la compagnie qui lui a succédé ont connu plusieurs déraillements de wagons depuis l'accident de Lac-Mégantic. Ces déraillements n'ont heureusement pas eu de conséquences graves et pourraient être dus à une certaine usure des voies ferrées, selon les données compilées par Radio-Canada.

Un reportage de Bahador Zabihiyan

L'année qui a suivi l'accident de Lac-Mégantic, l'ancienne MMA rapportait 13 incidents au Canada et aux États-Unis.

L'année suivante, en 2014, la compagnie devenue la Central Maine and Quebec (CMQ) en comptait 14, selon les données du Bureau de la sécurité des Transports (BST) et de son équivalent américain, la Federal Railroad Administration (FRA).

Ces incidents sont mineurs : il n'y a pas eu de déversement de produits dangereux, personne n'a été blessé.

André Lachapelle, qui fait partie de « Sécu-Rail », un comité de citoyens qui surveille les voies ferrées de Lac-Mégantic, est inquiet. « On constate que la qualité de la voie ferrée pour ce qui est du tronçon de Lac-Mégantic jusqu'à Nantes n'a pas été améliorée », affirme-t-il.

Ainsi, en novembre 2014, la Central Maine and Quebec, a connu quatre incidents lors desquelles il y a eu un écartement des rails. Il s'agit d'un signe qu'ils puissent être usés à certains endroits, croît Ian Naish, ancien directeur des enquêtes ferroviaires au BST.

« La largeur s'est accrue sous le poids du train, la voie était faible et cela a causé des déraillements », constate M. Naish, en lisant les courts résumés des quatre incidents, produits par le BST.

Un train et un wagon ont aussi dérivé sur une courte distance lors de deux incidents séparés qui se sont produits sur des voix secondaires.

En mai 2015, un wagon de la CMQ s'est déplacé de manière incontrôlée et a déraillé dans la gare de triage de Farnham. Le frein à main du wagon était défectueux.

En mars 2014, toujours à Farnham, une locomotive a dérivé sur 60 mètres à cause d'un problème de frein, sur une voie secondaire.

Il y a eu trois incidents impliquant des wagons contenant des produits dangereux. Ils se sont produits à Brownville et Hampden aux États-Unis et à Magog au Québec. Il n'y a pas eu de fuite.

La CMQ n'a répondu à les demandes d'entrevue de Radio-Canada. Elle a déjà indiqué qu'elle comptait investir pour améliorer l'état des voies. Plus de 10 millions de dollars ont déjà été dépensés pour réparer la voie.

Transports Canada suit de près les activités de la CMQ. Sept avis ont été émis en 2014 afin qu'elle vérifie ses installations à différents endroits.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 7 points inquiétants sur l’industrie ferroviaire Voyez les images