DIVERTISSEMENT
04/07/2015 04:09 EDT | Actualisé 04/07/2015 04:14 EDT

Rechercher des trésors à travers le SOS Labyrinthe (PHOTOS)

La légende veut que deux débardeurs travaillant au hangar 16 du Vieux-Port de Montréal aient été oubliés sur place dans les années 70. Utilisant tout ce qui se trouvait autour d'eux pour transformer le hangar en énorme labyrinthe, ils y auraient aussi caché des trésors. Aujourd'hui, ce sont ces quatre trésors que les petits et les grands s'efforcent de retrouver à travers un SOS Labyrinthe brique à braque parsemé d'obstacles.

Pas de peur, que du plaisir

Si la petite carte qui nous est remise en début de jeu par les amusants animateurs se doit d'être gardée précieusement sur soi en tout temps, c'est qu'en plus d'offrir des indices sur l'emplacement des trésors, elle permet aussi de compiler les trouvailles et le temps passé dans le plus grand labyrinthe intérieur au monde.

Vieux de 100 ans, le hangar 16 est transformé en un labyrinthe de deux kilomètres truffés de pièces, d'obstacles, de défis et de culs-de-sac (de beaucoup de culs-de-sac!) Ici, on parcourt une forêt de poteaux accrochés au plafond, on traverse une cage composée d'élastiques et de bâtons, on marche entre les tas de barils, de caisses de bois et de tuyaux, on rampe dans un tunnel et on cherche son chemin pendant au moins une heure dans ce parcourt formé d'épaisses toiles bleues, orangées et noires.

Les quelques stations où des pancartes écrites à la main spécifient de «Ne pas toucher» incitent à tout sauf à suivre les règles; chacun pousse les boutons par pur plaisir provoquant ainsi bruits stridents, musique et effets de lumières.

Le long du chemin, on doit aussi s'attendre à se faire lancer un tout petit peu d'eau à quelques reprises, à rencontrer les deux débardeux oubliés en vidéo et à croiser plusieurs autres visiteurs qui, comme nous, font de nombreux allers-retours afin de dénicher les trésors. Des trésors qui, il faut le dire, ne se rapportent pas à la maison, mais se laissent volontiers admirer et photographier.

Une activité pour tous

Il n'y a aucune restriction d'âge pour entreprendre la visite du SOS Labyrinthe. Les petits comme les grands y trouvent leur compte; les premiers en courant dans tous les sens afin de trouver les bons chemins menant aux trésors et les seconds en suivant les enfants excités de mener à terme leur mission.

Personnellement, mes petits amis et moi sommes parvenus à dénicher les quatre trésors en 1h20 sans même nous décourager (il faut prévoir un minimum de quarante minutes pour compléter l'activité).

«J'ai vraiment aimé lorsque nous avons trouvé le premier trésor», a affirmé le petit Mathieu à sa sortie du labyrinthe. «Moi, j'ai aimé les animateurs qui sont gentils et drôles», a ajouté sa grande sœur, Marie-Laurence.

Pour les plus aventureux et les amateurs de bonne frousse, des soirées Jeudis Blackout sont organisées les jeudis dès 19h30. On apporte sa lampe de poche ou on en loue une sur place et on parcourt courageusement le labyrinthe plongé dans le noir pour l'occasion. Une soirée d'Halloween est aussi en préparation pour octobre prochain.

SOS Labyrinthe est situé au Hangar 16 du Quai de l'Horloge dans le Vieux-Port de Montréal (stationnement payant au Quai de l'horloge)

Tous les détails ici.

Galerie photo L'intérieur du SOS Labyrinthe Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter