DIVERTISSEMENT
02/07/2015 12:26 EDT

Films à l'affiche le 3 juillet 2015 (PHOTOS)

Mediafilm.ca

Sortie au cinéma prévue? Découvrez les films à l'affiche cette semaine!

Le Huffington Post Québec et Mediafilm.ca vous présentent les films qui prennent l'affiche cette semaine au Québec:

Galerie photoFilms de la semaine - 3 juillet 2015 Voyez les images


LE BRUIT DES ARBRES

Canada. 2015. 77 min.

Drame psychologique de François Péloquin avec Antoine L'Écuyer, Roy Dupuis, Willia Ferland-Tanguay, Rémi Goulet, Charles-Émile Lafleur, Bobby Beshro.

Rendu à l'heure des choix, un adolescent du Bas-St-Laurent se retrouve partagé entre son attachement pour son père, propriétaire d'une ferme forestière, et son désir d'aller chercher son avenir sous d'autres horizons, comme l'a fait son frère aîné.

ELLE L'ADORE

France. 2014. 105 min.

Comédie dramatique de Jeanne Herry avec Sandrine Kiberlain, Laurent Lafitte, Pascal Demolon, Olivia Côte, Nicolas Bridet, Sébastien Knafo, Muriel Mayette.

Vincent Lacroix a tout. L'argent, la gloire, l'amour. Chanteur à succès, il est suivi par plusieurs fans, dont Muriel, une esthéticienne qui n'a manqué aucun de ses concerts depuis plus de 20 ans. Mais un soir, la vie de Vincent dérape. Au cours d'une dispute avec sa conjointe Julie Dorieux, un trophée tombe accidentellement sur la tête de cette dernière et la tue. Paniqué, Vincent n'a d'autre réflexe que de faire appel à Muriel. Après avoir caché le cadavre dans le coffre de la voiture de cette dernière, il la charge de conduire jusqu'en Suisse chez sa soeur, à qui elle devra remettre une lettre. Mais arrivée à la frontière, Muriel prend peur et décide plutôt d'aller en Dordogne et de s'arrêter chez sa mère, sans en avertir Vincent. De retour à Paris, alors que le chanteur a finalement signalé la disparition de Julie à la police, l'étau se resserre autour de l'idole et de sa fan.

Osant un beau mélange des genres (comédie, suspense psychologique, polar), la fille de Miou-Miou et Julien Clerc livre un premier film réussi, relevé par des dialogues précis et une mise en scène tonique. Si le film a du mal à s'affranchir de sa prémisse abracadabrante, Laurent Laffite et Sandrine Kiberlain livrent en revanche des compositions sensibles et crédibles.

INFINITELY POLAR BEAR

États-Unis. 2013. 87 min.

Comédie dramatique de Maya Forbes avec Mark Ruffalo, Zoe Saldana, Imogene Wolodarsky, Ashley Aufderheide, Keir Dullea.

En 1967, Stuart Cameron apprend qu'il est maniaco-dépressif. Ce qui ne l'empêche pas de fonder à Boston une charmante famille avec Maggie, une femme volontaire et patiente, et leurs deux filles, Faith et Amelia. En 1978, une crise aiguë le conduit à l'hôpital. À sa sortie, il tente de démontrer sa capacité de réintégrer le nid familial, sans grand succès. Mais le vent tourne lorsque, incapable de joindre les deux bouts, Maggie décide d'aller compléter une maîtrise en commerce à l'Université Columbia à New York, lui laissant du coup, durant la semaine, la garde de leurs deux filles. Entre ses traitements au lithium, son penchant pour la bouteille et son envie sincère de se montrer à la hauteur, Stuart livre un grand combat.

S'inspirant de l'histoire de son père, la scénariste de MONSTERS VS. ALIENS aborde de façon originale et sincère le thème de la maladie mentale à travers ce premier long métrage produit avec un budget de bouts de chandelle. Si le scénario tourne parfois les coins ronds, c'est surtout la mise en scène, un rien trop appuyée, qui trahit les limites de la cinéaste.

JACO

États-Unis. 2015. 110 min.

Documentaire musical de Stephen Kijak,Paul Marchand.

L'histoire de Jaco Pastorius, l'un des plus grands bassistes de tous les temps, à travers les témoignages des membres de sa famille et ceux des artistes qui l'ont côtoyé de près tels que Sting, Carlos Santana, Joni Mitchell et Flea (du groupe Red Hot Chili Peppers).

Distributeur : n/d

MAGIC MIKE XXL

États-Unis. 2015. 115 min.

Comédie dramatique de Gregory Jacobs avec Channing Tatum, Amber Heard, Matt Bomer, Jada Pinkett Smith, Elizabeth Banks, Joe Manganiello, Adam Rodriguez.

Tampa, Floride. Trois ans après avoir renoncé à sa carrière de danseur pour dames afin de se consacrer entièrement à l'ébénisterie, Mike tire encore le diable par la queue. Ses anciens compagnons de scène, les Kings of Tampa, sont guère en meilleur posture: Dallas, leur maître de cérémonie, vient de les larguer, à quelque jours d'une importante compétition qui doit avoir lieu à Myrtle Beach, en Caroline du Sud. Usant d'un subterfuge, Tarzan et Big Dick Richie parviennent à convaincre Mike d'y prendre part avec eux, le temps d'une dernière performance qu'ils espèrent mémorable et payante. En route vers le lieu de la compétition à bord d'une camionnette déglinguée, les Kings règlent quelques comptes et Mike amène ces derniers à varier leurs numéros scéniques, qu'il juge désuets. Puis, une série d'incidents les ayant fait dévier temporairement de leur trajectoire, le groupe fait une halte dans la boîte de nuit très spéciale de Rome, une ancienne petite amie de Mike.

Cette oeuvre filmée et montée par Steven Soderbergh, mais mise en scène sans personnalité par son ancien assistant, n'a d'extra-large que le titre. D'autant que la sottise de l'intrigue minimaliste empêche le film de transcender l'exercice de style - en supposant que les auteurs en aient eu à coeur de le faire. Fatalement, la distribution joue du cul plus que de la tête.

UN PIGEON PERCHÉ SUR UNE BRANCHE PHILOSOPHAIT SUR L'EXISTENCE

Comédie satirique de Roy Andersson avec Holger Andersson, Nils Westblom, Charlotta Larsson, Lotti Tornros, Jonas Gerholm, Viktor Gyllenberg.

Deux vendeurs à la triste figure parcourent la contrée afin de vendre leurs articles de farces et attrapes. Les tribulations de ces sexagénaires, marquées par les chicanes et les réconciliations, font écho à celles de diverses personnes de tous âges, à différentes époques. Parmi elles, une professeure de flamenco un peu ronde qui fait des avances pressantes à un bel et jeune élève embarrassé, un homme qui s'excuse presque de s'être fait poser un lapin, une serveuse de bistro en 1943 qui accepte de se faire payer avec des baisers, et le roi Charles XII, souverain de Suède au tournant du XVIIIe siècle, qui fait une halte dans un bar où se sont arrêtés les deux vendeurs itinérants, avant de conduire ses soldats au front.

Avec cet assemblage de plans-séquences fixes, étudiés, tragicomiques et misanthropes, le singulier réalisateur de CHANSONS DU DEUXIÈME ÉTAGE et NOUS, LES VIVANTS complète sa trilogie sur la condition humaine. Par moments, ce système formel tourne à vide, causant quelques répétitions et longueurs.

TERMINATOR - GENISYS

États-Unis. 2015.

Science-fiction de Alan Taylor avec Arnold Schwarzenegger, Emilia Clarke, Jai Courtney, Jason Clarke, Matt Smith, J.K. Simmons.

En 2029, John Connor, le chef de la résistance humaine, semble enfin sur le point de gagner la guerre contre les machines. Mais en pleine offensive, ses espions lui révèlent un nouveau plan de Skynet, qui prévoit l'attaquer sur deux fronts, en venant à la fois du passé et de l'avenir. Connor décide alors d'envoyer dans le passé son fidèle lieutenant, Kyle Reese, afin qu'il sauve la vie de sa mère, Sarah, garantissant du coup sa propre existence. Mais des événements inattendus provoquent une fracture temporelle, et Reese arrive en 1984 dans une nouvelle version du passé, où Sarah a été élevée par un Terminator qui l'a préparée à faire face au Jour du Jugement et à une toute nouvelle menace: Genisys. Ensemble, ils devront tenter de reprogrammer le futur dans un monde où l'avenir n'est plus ce qu'il était.

Ce cinquième volet revisite les scènes clés des deux premiers films au moyen du procédé usé du voyage dans le temps. D'où une impression de déjà vu, amplifiée par des scènes d'action et des trucages compétents mais génériques. Propulsé par un Schwarzenegger sympa mais vieillissant, ce blockbuster gériatrique semble avoir dépassé sa date de péremption.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter