NOUVELLES
02/07/2015 10:11 EDT | Actualisé 02/07/2016 05:12 EDT

Marée noire de BP: Washington salue un accord d'indemnisation record

FILE -  In this Wednesday, April 21, 2010 file photo, oil can be seen in the Gulf of Mexico, more than 50 miles southeast of Venice on Louisiana's tip, as a large plume of smoke rises from fires on BP's Deepwater Horizon offshore oil rig.  Legal battles arising from the 2010 Gulf of Mexico oil spill play out in two federal courts this coming week.  On Monday, Feb. 2, 2015, trial resumes in a federal district courtroom where BP and a minority partner in its ill-fated Macondo well are trying to fend off billions in Clean Water Act penalties.  On Tuesday, federal appeals court judges hear an appeal in which BP seeks the ouster of the man overseeing payments to businesses claiming harm from the spill.  (AP Photo/Gerald Herbert, File)
ASSOCIATED PRESS
FILE - In this Wednesday, April 21, 2010 file photo, oil can be seen in the Gulf of Mexico, more than 50 miles southeast of Venice on Louisiana's tip, as a large plume of smoke rises from fires on BP's Deepwater Horizon offshore oil rig. Legal battles arising from the 2010 Gulf of Mexico oil spill play out in two federal courts this coming week. On Monday, Feb. 2, 2015, trial resumes in a federal district courtroom where BP and a minority partner in its ill-fated Macondo well are trying to fend off billions in Clean Water Act penalties. On Tuesday, federal appeals court judges hear an appeal in which BP seeks the ouster of the man overseeing payments to businesses claiming harm from the spill. (AP Photo/Gerald Herbert, File)

La ministre de la Justice américaine a salué jeudi "le plus gros" accord d'indemnisation jamais conclu avec une entreprise, après que le groupe britannique BP a accepté de payer 18,7 milliards de dollars pour solder les poursuites liées à la marée noire de 2010.

"Aujourd'hui je suis heureuse de dire qu'après des discussions productives avec BP lors des dernières semaines, nous sommes parvenus à un accord de principe qui résout de façon équitable et complète les plaintes de l'Etat fédéral et des Etats, dont celles sur les dommages causés aux ressources naturelles", écrit Loretta Lynch dans un communiqué.

"S'il est approuvé par les tribunaux, cet accord (de principe) serait le plus gros accord jamais conclu avec une entreprise dans l'histoire américaine. Il réparera les dommages causés à l'économie du golfe (du Mexique), l'industrie de la pêche (...) et la faune", assure-t-elle.

La pénalité financière de 18,7 milliards de dollars dont va s'acquitter BP comprend 5,5 milliards de dollars de pénalité civile, 7,1 milliards de dollars payés à l'État fédéral et aux cinq États concernés pour les dommages à l'environnement, 4,9 milliards de dollars supplémentaires pour compenser les conséquences économiques négatives de la marée noire, et un milliard de plus pour faire face aux demandes des autorités locales.

Cet accord intervient deux jours après que BP eut essuyé un revers devant la Cour suprême des Etats-Unis.

Mardi, la haute instance avait rejeté la requête du groupe qui voulait circonscrire les demandes d'indemnisations après un verdict d'instance de 2012 qui lui ordonnait de payer des milliards de dollars aux habitants et aux entreprises touchés par l'explosion de Deepwater Horizon En 2010. L'explosion de cette plateforme dans le golfe du Mexique a causé la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis.

Galerie photo Marée noire dans le Golfe du Mexique en juin 2010 Voyez les images



Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter