DIVERTISSEMENT
01/07/2015 07:16 EDT | Actualisé 02/07/2015 03:16 EDT

La force de Huey Lewis and the News : «l'amour commun du soul» (VIDÉO/PHOTOS)

Courtoisie FIJM

Huey Lewis s’est adressé aux médias, mercredi, deux heures avant le début de son concert qui sera offert à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts, dans le cadre du Festival international de jazz de Montréal (FIJM).

Le maire Denis Coderre, qui s’est décrit comme un grand admirateur du groupe Huey Lewis and the News, a présenté le chanteur lors d’une conférence de presse tenue à la salle Stevie Wonder de la Maison des Festivals.

Galerie photo Festival de jazz - 1er juillet Voyez les images


Responsable d’une panoplie de succès depuis sa création à la toute fin des années 1970, le groupe n’a pas joué à Montréal depuis sa performance au parc Jarry, un jour d’été en 1986. C’est donc la première visite de la populaire formation rock au FIJM.

Au cours de cet entretien qui a duré une trentaine de minutes, Lewis a notamment indiqué qu’il chantait pour les mêmes raisons qu’au début de sa carrière avec le groupe.

« Je n’ai pas une magnifique voix, mais elle est puissante. Et je travaille toujours pour la garder en santé, voire l’améliorer. Je suis également plus intelligent », a-t-il ajouté avec le sourire. « Je l’utilise d’une meilleure façon. Elle est comme un gros camion : ma voix négocie mal les coins, mais quand elle est partie elle peut nous aller très loin ! »

Après toutes ces années

Le leader de la formation a expliqué plus loin que la longévité du groupe s’explique par un « amour commun pour le soul ».

« Nous avons grandi ensemble. Nous avons les mêmes racines. Nous écoutions les mêmes chansons à la radio. Par ailleurs, je dois dire que tout le monde est encore satisfait de son rôle dans l’équipe. »

Pour le concert qui sera livré à 19 h 30, ce soir, Lewis a affirmé que la prestation devrait inclure quelques nouvelles chansons et une bonne quantité de hits parus au cours des dernières décennies.

À parier que Huey Lewis and the News offrira plusieurs classiques responsables de son début de carrière explosif : I Want a New Drug, Heart of Rock & Roll, Hip to Be Square ou encore The Power of Love, pièce qui a été popularisée dans le film culte Back to the Future.

Il semble d’ailleurs que le chanteur est plutôt heureux d’offrir ces morceaux créés il y a une trentaine d’années. De toute façon, à ce qu’on peut comprendre, le public ne lui donne pas beaucoup le choix!

Abonnez-vous à notre page sur Facebook HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Festival de Jazz - 30 juin 2015 Voyez les images