BIEN-ÊTRE
30/06/2015 01:44 EDT | Actualisé 30/06/2015 02:11 EDT

TGV Paris-Barcelone: éloge de la lenteur (PHOTOS)

Anne Pélouas

Neuf heures du matin en gare de Lyon, dans la capitale française : 6h15 plus tard, passées en TGV, on peut être à Barcelone la vibrante… mais pourquoi se priver de découvrir en cours de séjour quelques-unes des belles villes qui se trouvent sur le trajet, d’autant que leurs gares sont au cœur des cités?

Roulant presque toujours à 295 km̸ h, le TGV est en soi une expérience. Après la bousculade des quais de gare parisienne, l’ambiance feutrée des voitures bien insonorisées fait déjà descendre l’adrénaline d’un cran. Un regard vers l’extérieur et on a déjà quitté la grande ville pour filer vers le sud-est de la France. Du haut des voitures duplex, on a la plus belle vue panoramique. Défilent un aqueduc romain, des champs de céréales, des forêts, des troupeaux de vaches et de moutons, quelques villages... Cette traversée de paysages en accéléré nous mène bientôt à la vallée du Rhône. Coteaux et vallons se succèdent, avec les premiers vignobles et champs de lavande, la garrigue et le roc calcaire qui affleure. Dans le confort du TGV climatisé, on sent déjà la chaleur du sud…

Galerie photo TGV Paris-Barcelone Voyez les images

Montpellier, comme un village de charme

Après Nîmes, Montpellier est le deuxième arrêt sur la ligne. A ne pas rater! La ville jumelée à Sherbrooke en vaut la chandelle, même pour seulement 24 heures. Un peu plus et on pourra profiter de la plage, à 11 kilomètres, accessible en tramway ou en vélo. De la gare, le quartier historique (surnommé l’Écusson) est à deux pas… De jolis hôtels de charme vous accueillent et tout s’y fait facilement à pied! On y découvre de grandes places comme celle de la Comédie, de verdoyantes allées comme celle de la place de la Canourgue et, surtout, des ruelles «blanches» moyenâgeuses, encadrées par de hauts murs de calcaire cachant des hôtels particuliers du XVIIe siècle. La ville en compte 80, dont celui du marquis de Montcalm. Par un passage voûté, on pénètre dans le jardin presque secret de L’Hôtel des Trésoriers de la Bourse. Quelques bons fruits frais en poche, achetés aux Halles Castellane, on pique vers le nord pour longer un monastère massif qui abrite la plus ancienne école occidentale de médecine et une cathédrale gothique au curieux porche soutenu par deux piles. Plus au nord encore, on fait le tour de l’imposant Couvent des Ursulines devenu centre de Montpellier Danse avant de remonter vers deux bâtiments symbolisant bien l’effervescence culturelle de la ville.

La Panacée occupe le bâtiment moyenâgeux de la faculté de médecine que fréquenta Rabelais! Contraste flagrant dès qu’on y pénètre : le café du hall a été superbement décoré par un collectif d’architectes, tout comme le patio autour duquel se déploient les salles d’exposition. Celle en cours jusqu’au 20 septembre explore les multiples facettes de la voix et du langage à travers une trentaine d’œuvres vidéo, plus quelques installations. De ventriloques en action à un opéra au texte inspiré d’une secte en passant par la reconstitution d’un studio de radio rwandaise appelant au génocide, on comprend la force des mots…

Dans le quartier Saint-Roch, l’église Sainte-Anne a aussi trouvé une nouvelle vocation : dans la nef du Carré Sainte-Anne, se déploie une sculpture monumentale très colorée du Newyorkais JonOne. L’ex-graffiteur de Harlem y expose aussi, jusqu’au 1er novembre, de grandes toiles pétantes de couleurs vives qu’on appréciera d’autant plus en s’en éloignant un peu. Dans le même quartier, dix-sept artisans se sont regroupés en association : les Ateliers St-Roch. Des céramistes comme Myriam ou les MademoiselleS (Marion et Ophélie) ouvrent boutiques et ateliers aux visiteurs de passage, tout comme Sylvie, des Merveilles, qui fabrique des bijoux originaux, ou Mireille, couturière, dont les créations uniques sont aussi élégantes que fantaisistes.

De Montpellier à Perpignan

De la gare de Montpellier, dont l’intérieur voûté et vaporeux surprend agréablement, à celle ultra-colorée en extérieur de Perpignan, il n’y a que 1h15 de TGV! En route, la mer Méditerranée fait vite son apparition. Parfois, le train semble flotter entre deux eaux, entre lagune, étang et mer. Plus montagne, car la chaîne des Pyrénées s’impose aussi d’un coup, avec le mont Canigou pour emblème. À Perpignan aussi, on peut tout faire à pied, en vélo ou en transport en commun. Ici, les palmiers voisinent avec platanes et lauriers roses. La capitale du Roussillon est catalane de cœur et même sa cuisine en porte les stigmates!

En 24 heures, on peut explorer tout le centre-ville et visiter le Palais des rois de Majorque, de style gothique, qui domine Perpignan et rappelle le glorieux passé de celle qui fut capitale de la Méditerranée médiévale au XIIIème siècle. Les murs du cloître-cimetière Campo Santo et de plusieurs bâtiments du centre-ville sont parés d’un mélange de briques et galets de rivière typique du Roussillon.

On déambule sur des trottoirs de marbre rose au cœur de l’ancienne ville fortifiée, marquée notamment par sa vieille «porte» Le Castillet. À l’extérieur, il fait bon longer les berges fleuries de la rivière, puis une allée de platanes ombragée. A l’intérieur, l’un des bâtiments les plus intéressants est La Loge, qui jouxte le bel hôtel de ville. D’un style rare dans la région (gothique flamboyant), elle abritait ceux qui régentaient tout le commerce maritime du Roussillon au XIVème siècle.

Une galerie d’art déco à ciel ouvert

L’un des attraits de Perpignan réside dans le formidable patrimoine art déco qu’elle commence à peine à valoriser sous la houlette de l’association Perpignan Art déco. Le grand boulevard Félix-Mercader a son enfilade de bâtiments géométriques typiques de ce mouvement artistique et architectural des années1930. Mais il a surtout étendu ses ailes dans une immense zone qui était en friche, entre la vieille ville et le palais. Que de maisons et bâtiments remarquables y portent ainsi la marque d’architectes art déco comme Claudius Trenet (le grand-père du célèbre chanteur), Raoul Castan et surtout Férid Muchir. Forme de paquebot, avec bastingages en fer forgé et hublots; pavés de verre pour laisser entrer la lumière; façades sculptées… Perpignan est véritablement une galerie d’art déco à ciel ouvert qu’on vous invite fortement à découvrir en visite guidée!

L’Espagne pour destination

De Perpignan, l’Espagne n’est qu’à 35 kilomètres… En TGV, à peine le temps de jeter un œil à gauche sur la mer, puis à droite sur la montagne pyrénéenne qu’un long tunnel débouche de l’autre côté de la frontière. Prochain arrêt : Figueras Vilafant. Le décor a changé : c’est le retour des champs de blé et de maïs, puis de collines verdoyantes à partir de Girona. Aux contrôleurs français ont succédé à bord la police des frontières espagnole. Très vite, un trou noir (un autre long tunnel) et l’on débouche en gare de Barcelone. Porte ouverte sur un autre voyage, cette fois en Espagne… avec peut-être un retour en TGV, agrémenté de nouveaux arrêts emballants.

Bons plans Montpellier : une balade en taxi-vélo ou vélo en libre-service vers le quartier néo-classique Antigone et celui, très design, de Port Marianne; pour rester branché, un hippocket wifi à louer à l’office du tourisme; une city card pour des visites gratuites ou à prix réduit; un souper gastronomique au Cellier & Morel-Maison de la Lozère, réputé notamment pour son aligot.

Bons plans Perpignan : le pass patrimoine 66, pour des visites à prix réduit dans le département; le bus et le train régional à un euro; le Train Jaune pour découvrir la montagne et le Train Rouge pour le pays cathare; les visites guidées de l’été à pied ou en vélo; le prochain Festival Perpignan Art déco en juin 2016.

REPÈRES

» Rail Europe : différents pass de billets de train pour voyager en paix.

» Atout France : portail de premier choix pour la France.

» Air France : pour le vol Montréal-Paris.

» Région Languedoc-Roussillon : Destination Sud de France; Tourisme Montpellier; Tourisme Perpignant

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le TGV chinois sur la plus longue ligne au monde Voyez les images