NOUVELLES
30/06/2015 11:05 EDT | Actualisé 30/06/2015 11:12 EDT

Les États Unis battent l'Allemagne 2 0 et passent en finale au Mondial féminin

PC

Les Américaines ont fait un pas de plus vers la reconquête de la Coupe du monde féminine de soccer, avec un petit coup de main inattendu.

Carli Lloyd a marqué sur un penalty en deuxième demie avant de préparer le but d'assurance de Kelley O'Hara, mardi, et les États-Unis ont défait l'Allemagne 2-0 en demi-finale.

"Ç'a été un duel incroyable entre deux grandes équipes, a dit la sélectionneuse américaine Jill Ellis. L'Allemagne nous a poussées, mais nous sommes heureuses de passer à l'étape suivante. Je suis très satisfaite et fière de mes joueuses."

En finale, dimanche à Vancouver, les États-Unis affronteront le gagnant du duel entre le Japon et l'Angleterre, mercredi à Edmonton. Les perdants des demi-finales joueront pour le bronze samedi, à Edmonton.

Le but de Lloyd à la 69e minute est survenu neuf minutes après que Celia Sasic eut raté la cible sur un penalty allemand.

Sasic, auteure de six buts depuis le début du tournoi - dont le but égalisateur face à la France en quart de finale sur penalty -, a été imprécise à la 60e minute, après que l'arbitre eut appelé une faute contre l'arrière Julie Johnston. Cette dernière a reçu uniquement un carton jaune sur la faute, alors qu'il est plus normal de voir l'arbitre sortir le rouge quand une joueuse commet une faute alors qu'elle représente le dernier obstacle avant la gardienne, comme ce fut le cas sur cette séquence.

Lloyd a fait payer pleinement cette erreur neuf minutes plus tard. L'attaquante Alex Morgan a provoqué la faute en fonçant sur l'arrière allemande Annike Krahn. L'arbitre a appelé le penalty même si les reprises ont démontré que le contact avait eu lieu tout juste devant la surface de réparation.

"Elle était clairement à l'extérieur de la surface, a déclaré la sélectionneuse allemande Silvia Neid. C'était assez clair à la reprise.

"Naturellement, je suis vraiment triste de la tournure des événements. Ce penalty a décidé du match. Mais qu'est-ce que je peux y faire? On doit vivre avec ça."

O'Hara a ensuite confirmé le résultat à la 84e minute, en complétant une belle manoeuvre de Lloyd tout près de la ligne des buts pour inscrire son premier filet en carrière avec l'équipe américaine. Ce but a permis à la majorité des 51 176 spectateurs présents au Stade olympique de commencer à fêter.

"Nous sommes arrivées à la Coupe du monde avec la mentalité que ça prenait 23 joueuses pour connaître du succès, a mentionné Lloyd. C'est super que Kelley (O'Hara) ait marqué son premier but. Ç'a été un effort d'équipe."

Les Américaines, championnes du Mondial en 1991 et 1999, ont continué leur brillant travail en défensive, prolongeant leur séquence sans accorder de but à 513 minutes. Le record de 540 minutes appartient à l'Allemagne, qui n'avait concédé aucun but lors de sa marche vers le titre en 2007.

"C'est une statistique spectaculaire, a admis Ellis. Nous devons toujours marquer un but de plus que l'adversaire, mais si nous protégeons le jeu blanc, ça simplifie le travail. Nous avons des joueuses hargneuses et des joueuses sophistiquées en défensive et elles sont toutes conscientes du niveau d'excellence que nous devons atteindre."

L'Allemagne, également championne en 2003 et classée première au monde, avait dû vaincre la Suède, classée cinquième, et la France, troisième, lors des deux premiers tours éliminatoires. Les États-Unis, deuxièmes, l'ont finalement freinée.

"Ce soir, c'est difficile à avaler, mais nous aimerions conclure le tournoi sur une bonne note, a déclaré Neid. Dans un sens, c'est une bonne chose de pouvoir jouer pour la troisième place."

C'était la quatrième fois que les États-Unis et l'Allemagne s'affrontaient à la Coupe du monde. Lors des trois duels précédents, l'équipe gagnante a éventuellement remporté le tournoi. Les Américaines ont donc besoin d'une autre victoire pour maintenir la tendance.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le Canada au Mondial féminin de soccer Voyez les images