NOUVELLES
29/06/2015 10:43 EDT | Actualisé 29/06/2015 10:43 EDT

L'Autorité des marchés financiers poursuit Joël Gauthier, ex-chef de la direction d'Hexagone

Archives Radio-Canada

L'Autorité des marchés financiers intente une poursuite pénale à l'encontre de Joël Gauthier, ex-chef de la direction d'Hexagone.

Investissements Hexagone avait acheté les entreprises de l'homme d'affaires Tony Accurso. Le groupe avait besoin de l'aval de l'AMF pour obtenir des contrats publics. Il l'avait obtenu en janvier 2014.

« L'enquête menée démontre que Joël Gauthier aurait fait une déclaration fausse ou trompeuse à l'Autorité dans le cadre du processus de demande d'autorisation déposée par Hexagone en avril 2013 », indique l'organisme de réglementation et d'encadrement du secteur financier du Québec

L'AMF précise que « cette enquête a été instituée à la suite de nouvelles informations transmises à l'Autorité et qui n'étaient pas connues au moment où l'autorisation a été accordée à Hexagone ».

En juin 2014, Joël Gauthier s'est retiré de l'actionnariat d'Hexagone, de son conseil d'administration et de sa direction puisqu'il faisait l'objet d'une enquête de l'Unité permanente anticorruption (UPAC).

En vertu de la Loi sur les contrats des organismes publics, Joël Gauthier s'expose à une peine minimale de 5000 $.

Joël Gauthier a été directeur général du Parti libéral du Québec de 1999 à 2003, puis PDG de l'Agence métropolitaine de transport de 2003 à 2012.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter