NOUVELLES
29/06/2015 08:27 EDT | Actualisé 30/06/2015 06:08 EDT

Des publicités de l'État islamique au service des conservateurs (VIDÉOS)

Des prisonniers en cage sur le point d'être noyés, d'autres dont on sait qu'ils seront décapités par leurs bourreaux : des images de propagande du groupe armé État islamique (EI) sont cette fois-ci relayées par le Parti conservateur dans une publicité critiquant les libéraux. Une stratégie qui amène les adversaires des conservateurs à soulever des questions d'ordre éthique et légal.

La publicité en question, uniquement diffusée en anglais depuis jeudi sur YouTube et sur Facebook, affirme que le chef du Parti libéral, Justin Trudeau, n'est « pas prêt » à diriger le Canada. Sur fond de chanson à la gloire des combattants islamistes, on voit défiler différentes images de détenus de l'EI tournées dans les moments précédant leur exécution, avant de voir un extrait d'entrevue accordée par le chef libéral à CBC, au cours de laquelle il s'engage à retirer les troupes canadiennes de combat présentes en Syrie et en Irak.

Voir la vidéo:

Directement visé par la publicité, Justin Trudeau n'a pas semblé vouloir alimenter la controverse. « Je laisse aux Canadiens le choix de décider en octobre prochain s'ils veulent un gouvernement, un parti qui utilise le terrorisme comme façon de trouver des avantages politiques », a-t-il répondu à un journaliste en marge du dévoilement de sa stratégie environnementale. « Je n'ai rien à dire là-dessus », a-t-il ajouté.

Plus en verve, le député du Nouveau Parti démocrate Alexandre Boulerice n'avait pas assez de mots pour dénoncer la publicité des conservateurs.

« Pour le NPD, c'est absolument épouvantable. Je pense que le mot ignoble peut être utilisé dans un tel cas. Ça prouve encore une fois que les conservateurs sont prêts à tout et à n'importe quoi pour essayer de marquer des points politiques. Je trouve ça vraiment pitoyable et j'espère que la politique canadienne ne va pas sombrer dans de tels excès », a affirmé le député de Rosemont-La Petite-Patrie.

« On est rendu au point où on utilise l'horreur et la barbarie à des fins partisanes afin de susciter la peur chez les gens. »

— Alexandre Boulerice, député du NPD

Il souligne en outre que le Parti conservateur diffuse lui-même des images dont il veut pourtant limiter la circulation. Adoptée le mois dernier, la loi antiterroriste C-51 interdit la diffusion de propagande terroriste.

Le Parti conservateur légitime l'utilisation des images controversées

Nullement démonté par ces critiques, le porte-parole de la campagne des conservateurs, Corey Teneycke, a justifié l'utilisation de ces images au cours d'une entrevue accordée au réseau Global. « Ces messages sont rigoureusement exacts, tant en ce qui concerne les massacres perpétrés par l'EI qu'en ce qui concerne les propos de Justin Trudeau, a-t-il soutenu. Les médias ont eux aussi diffusé de telles images du groupe armé dans leurs bulletins de nouvelles », a-t-il ajouté.

« Mais vous ne rapportez pas des nouvelles, a répliqué le journaliste. Vous faites de la publicité. »

« Nous sommes meilleurs que les nouvelles parce qu'on dit la vérité. »

— Corey Teneycke, porte-parole de campagne du Parti conservateur

« Pour nous, c'est important de continuer à travailler [pour] sensibiliser les gens aux dangers de l'État islamique », a de son côté affirmé le ministre Denis Lebel en entrevue à Radio-Canada.

« On a eu des attaques qui se sont passées chez nous [...] et pour nous, c'est important de continuer à aller de l'avant et de faire la lutte à l'État islamique », a-t-il ajouté.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les plus beaux atours de Stephen Harper Voyez les images