NOUVELLES
28/06/2015 17:00 EDT | Actualisé 28/06/2016 01:12 EDT

Ottawa financera la moitié des travaux d'amélioration du port de Trois-Rivières

Le gouvernement du Canada a annoncé dimanche qu'il financera jusqu'à la moitié du coût des travaux d'amélioration du port de Trois-Rivières, un projet évalué à 33,09 millions $. L'Administration portuaire de Trois-Rivières déboursera l'autre portion, évaluée à 16,82 millions $.Les travaux, qui devraient être terminés d'ici 2018, comprennent la reconstruction d'un quai, la construction d'une rampe à chargement horizontal et celles de hangars d'entreposage. Le tout devrait permettre «une augmentation de plus de 40 pour cent de l'espace d'entreposage extérieur à quai» et une augmentation «de la capacité d'entreposage intérieur pour le vrac solide de 65 000 tonnes métriques d'ici l'automne 2016», selon le communiqué publié dimanche par Transports Canada.Les aménagements annoncés s'inscrivent dans la mise en œuvre de la Phase II du plan Cap sur 2020 de l'Administration portuaire de Trois-Rivières, dont la pièce maîtresse est la construction d'un terminal multifonctionnel qui sera «en mesure de traiter tout type de trafic (...) dans le cadre du commerce intérieur ou international».Des investissements supplémentaires du secteur privé, évalués à près de 15 millions $, sont également attendus pour l'achat de nouvel équipement au terminal une fois les améliorations effectuées, a souligné Transports Canada. Selon le ministère fédéral, qui octroie du financement au projet par l'entremise du Fonds pour les portes d'entrée et les passages frontaliers, la construction du terminal multifonctionnel «devrait créer plus de 300 emplois directs et indirects» et son exploitation «permettra la création d'environ 70 emplois».En 2014, le trafic total du port de Trois-Rivières a atteint 3,8 millions de tonnes métriques, «une hausse record» de 37 pour cent, selon les données présentées à l'assemblée générale de l'organisation, le 5 juin dernier. Le port a accueilli 243 navires au cours de l'année, soit 11 de plus qu'en 2013. Ceux-ci arrivaient d'une centaine de ports situés dans plus de 40 pays. «L'amélioration de la capacité et de l'efficacité du port de Trois-Rivières favorisera la croissance économique dans l'intérêt des entreprises et des résidants de la région et contribuera grandement à la compétitivité du pays sur la scène mondiale», a fait valoir dimanche Denis Lebel, ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales, et ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec. Le ministre Lebel procédait à l'annonce au nom de sa collègue Lisa Raitt, ministre des Transports.Selon les données fournies par Transports Canada, depuis la mise en oeuvre du plan stratégique Cap sur 2020, en 2009, les retombées économiques du port de Trois-Rivières ont connu une hausse de 23 pour cent pour atteindre près de 160 millions $.