NOUVELLES
28/06/2015 05:36 EDT | Actualisé 28/06/2016 01:12 EDT

Grèce/référendum: si le non l'emporte, "risque réel de sortie" de la zone euro (PM français)

Il y a un "risque réel de sortie" de la Grèce de la zone euro en cas de non au référendum annoncé par Athènes sur la proposition d'accord faite par ses créanciers, a prévenu le Premier ministre français Manuel Valls dimanche, exhortant le gouvernement grec à "revenir à la table des négociations".

La décision du Premier ministre grec Alexis Tsipras de convoquer un référendum pour le 5 juillet est "le choix du gouvernement grec qui ne peut pas être critiqué", a-t-il indiqué. Mais si la réponse est négative, "il y a un risque réel de sortie de la zone euro", a souligné Manuel Valls sur Europe 1-Le Monde-iTELE.

"Nous ne connaissons pas les uns et les autres les conséquences d'une sortie de la zone euro, et sur le plan économique et sur le plan politique", a noté le Premier ministre français. "Donc nous devons tout faire pour que la Grèce reste dans la zone euro", a-t-il insisté, en se disant convaincu qu"'un accord est toujours possible".

Les négociations "n'étaient pas terminées", a-t-il souligné.

Alors que les gouverneurs de la Banque centrale européenne devaient décider dimanche s'ils maintiennent les banques grecques sous perfusion, Manuel Valls a jugé que la BCE ne pouvait "pas couper les vivres" aux Grecs.

"La Banque centrale européenne est indépendante mais (...) je ne pense pas qu'elle puisse couper les vivres (aux Grecs) (...). C'est le peuple grec qui souffre. N'en rajoutons pas sur le peuple grec. S'il doit y avoir, et c'est à la BCE de manière indépendante de prendre ses responsabilités, un soutien financier dans les jours qui viennent, c'est sans aucun doute nécessaire", a-t-il déclaré.

Manuel Valls a encore assuré que l'économie française "ne serait pas affectée" par une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro.

"Une sortie de la Grèce serait grave pour le peuple grec, mais l'économie française ne serait en revanche pas affectée", a-t-il affirmé.

nou/pt/nou/at