DIVERTISSEMENT
28/06/2015 11:38 EDT | Actualisé 28/06/2015 11:49 EDT

Les 5 films québécois de l'été (PHOTOS/VIDÉOS)

Courtoisie

Cet été, les films québécois jouent la carte de la diversité. De la comédie populaire au drame pointu, les fictions prendront les chemins inattendus de la découverte cinématographique. Suivez les choix du Huffington Post Québec.

1 – Le bruit des arbres

Sélectionné au très «canadophile» festival Karlovy Vary en République tchèque, le premier long-métrage du réalisateur François Péloquin met en scène Roy Dupuis et Antoine L'Écuyer dans un face-à-face père-fils tendu. Le film qui a été tourné en grande partie au cœur du magnifique Bas-Saint-Laurent raconte les aspirations d’un adolescent coincé entre l’entreprise familiale et ses rêves d’aventure.

En salle le 3 juillet

2 – Ego Trip

La première comédie de l’été réunit une belle brochette de vedettes. Patrick Huard, Antoine Bertrand et Guy Jodoin sont les têtes d’affiche d’une production qui se déroule entre le Québec et Haïti. L’agent d’un ancien animateur de talk-show cherche à relancer la carrière de sa vedette déchue en l’envoyant dans les Caraïbes afin d’y redorer son image. Réalisé par Benoit Pelletier, Ego Trip est scénarisé par François Avard, le père des Bougon.

En salle le 8 juillet

3 – Le Mirage

Le nouveau film de Ricardo Trogi (1987) s’attarde sur les illusions d’un homme bientôt quarantenaire interprété par Louis Morissette qui coécrit le scénario avec François Avard. Cette véritable charge contre notre société pourrie par la surconsommation décrit le quotidien d’une vie de banlieue où les illusions mercantiles finissent par exploser en mille morceaux.

En salle le 5 août

4 – Le journal d’un vieil homme

Auréolé d’une présence à la dernière Berlinale, Le journal d’un vieil homme de Bernard Émond (La Neuvaine) est une interprétation contemporaine de la nouvelle Une banale histoire d’Anton Tchekov. Le fameux professeur Nicolaï Stépanovitch est ici remplacé par un médecin au crépuscule de sa vie. Malheureux et se sachant mourant, le vieil homme se rapproche alors de sa fille adoptive, seule personne capable de lui donner du réconfort.

En salle le 21 août

5 – Paul à Québec

L’adaptation au grand écran de la célèbre bande dessinée de Michel Rabagliati sera présentée en ouverture du 5e Festival de cinéma de la Ville de Québec (FCVQ). Le bédéiste dont les œuvres sont inspirées de sa propre vie co-scénarise avec le réalisateur François Bouvier cette version tournée principalement à Québec. Le film est porté par une forte distribution, François Létourneau, Gilbert Sicotte, Julie Le Breton, Louise Portal et Patrice Robitaille en tête.

En salle le 18 septembre

Galerie photo Films québécois (été 2015) Voyez les images