DIVERTISSEMENT
28/06/2015 08:25 EDT | Actualisé 29/06/2015 03:57 EDT

Festival de Jazz 2015: The Franklin Electric deux fois plutôt qu'une (VIDÉO/PHOTOS)

Samedi soir, Place des Festivals. Les spectateurs se sont dirigés calmement vers la Scène TD, où The Franklin Electric allait jouer deux fois plutôt qu'une. À 21h, la formation montréalaise s'est lancée pour son premier tour de chant. Retour sur une prestation de haute qualité, mais qui manquait toutefois un peu de piquant.

Le groupe montréalais y est allé d'une Uninvited (Storm) bien sentie. Jon Matte et ses acolytes ont débuté le spectacle en force, très énergiques. «Salut Montréal!» a lancé Jon Matte, le leader du groupe, qui allait flirter entre le micro, le piano et la trompette - ainsi que le français et l'anglais - toute la soirée. Au fil des pièces, une sorte de calme s'est emparé de la scène... Comme si le naturel revenait au galop, The Franklin Electric a livré avec une douce sérénité ses chansons indie folk.

N'ayant qu'un album derrière la cravate, This Is How I Let You Down (2014), le groupe a présenté un joli mélange des chansons qui l'ont rendu populaires - l'excellente pièce-titre This Is How I Let You Down, la planante Strongest Man Alive, l'entraînante Old Piano - et a même présenté quelques chansons de son deuxième album à venir: «Il est possible que vous n'aimiez pas ça... Mais je crois que c'est ok!» s'est exclamé Matte en riant.

LIRE AUSSI:

»Rabih Abou-Khalil, ce petit géant de l'Orient

»Ouverture grandiose signée Beirut

»Festival de jazz 2015: 6 spectacles à mettre à votre agenda

»Programmation extérieure du 36e Festival de jazz de Montréal: B.B. King, Beirut, The Barr Brothers et bien d'autres

»Beirut en concert d'ouverture

»Le Festival international de jazz de Montréal dédie sa 36e édition à B.B. King

Mention spéciale pour l'interprétation de Show Me The Quiet Air: le quatuor s'est regroupé à la droite de l'immense Scène TD pour chanter cet air rassembleur. Les voix se sont levées, les briquets - et applications de briquets - se sont allumées. Superbe moment, qui a montré tout le potentiel de The Franklin Electric en spectacle. Et pourtant, on ne peut pas dire que le public ait été aussi captivé tout au long du concert...

Est-ce le fait de jouer deux fois - presque coup sur coup, doit-on ajouter - qui a donné envie aux talentueux musiciens de garder des forces pour la prestation prévue à 23h sur la même scène? Est-ce la pression de jouer dans un événement aussi couru que le Festival International de Jazz de Montréal? Comme une ironie du sort, The Franklin Electric a entonné Unsatisfied pour terminer sa première prestation. Qui sait, les spectateurs présents à 23h ont peut-être été rassasiés?

Le Festival International de Jazz de Montréal, du 26 juin au 5 juillet 2015. Pour plus d'informations, c'est ici.

Galerie photo Festival de Jazz - 27 juin 2015 Voyez les images